Tours

Loi Travail et Air France : manifestation à Tours

Devant le tribunal.

Ce mardi, 15 salariés d'Air France sont jugés suite à la fameuse affaire de la chemise déchirée d'un DRH. Les images avaient fait le tour du monde il y a presque un an, le 5 octobre 2015, quand un cadre de la compagnie, la chemise arrachée, tentait de s'enfuir en grimpant sur un grillage. Les prévenus sont accusés de violences physiques. Un militant est également jugé à Grenoble. Pour soutenir leurs camarades, et accessoirement continuer à protester contre la loi Travail, les syndicats tourangeaux appellent à un rassemblement devant le Palais de Justice ce mardi à 17h30, Place Jean Jaurès.

Dans un communiqué, les syndicats précisent leurs pensées :

"Les attaques aux libertés syndicales qui peuvent aller jusqu’à la répression et la criminalisation de l’action syndicale sont parfois insidieuses et sont toutes inacceptables (...)

Localement, c'est un jeune manifestant qui est convoqué au Tribunal prochainement pour avoir été le conducteur d'un camion sono lors d'une manifestation contre la loi travail le 17 mai dernier. Ce sont d'autres convocations de jeunes et de salariés qui vont suivre pour leur participation au mouvement social actuel. C'est le président de l'université François Rabelais de Tours qui s'octroie le droit d'interdire la tenue d'assemblée générale sur le site des tanneurs et ce en toute illégalité ! La répression patronale et policière n'a fait qu'empirer au fur et à mesure des mobilisations toujours plus déterminées. (...)

Mobilisons nos forces pour exiger le respect des libertés syndicales, l’arrêt des poursuites judiciaires pour toutes et tous les camarades incriminés injustement, une loi d’amnistie pour celles et ceux déjà condamnés, la mise à disposition de locaux syndicaux et de bourses de travail à titre gracieux dans les collectivités territoriales…"