Tours

PORTRAITS DE MUSICIENS : Léa Fourrier

En amont de la Fête de la Musique, Info-Tours.fr et Jazz à Tours s'associent pour vous faire connaître les musiciens tourangeaux passés par l'école...

Qu'ils soient en plein apprentissage ou déjà partis de Jazz à Tours, 6 musiciennes et musiciens ont accepté de se plier au jeu des questions-réponses pour nous parler de leur parcours, de leurs influences ou encore de leurs projets. Ils font du jazz ou des musiques actuelles amplifiées, ont suivi des cours amateurs ou pour professionnels et ils ont tous de belles histoires à raconter... Pour débuter notre série, faisons connaissance avec Léa Fourrier, 21 ans et bassiste :

- Quel cursus ou cours suivez-vous ?

Je suis rentrée il y a 3 ans le cursus musiques actuelles amplifiées. 

- Comment en êtes-vous venue à faire de la musique ?

Lorsque j'étais au collège, un surveillant, musicien, avait mis en place un atelier de son sur la pause du midi. Je me suis dit "pourquoi pas ?" J'y allais à la base pour faire du piano mais tout le monde voulait faire du piano ! Et personne ne voulait se mettre à la basse et vu que mon frère est bassiste, je me suis dit qu'il y avait une basse à la maison et que ça serait donc plus simple de travailler ! 

Donc voilà, plusieurs fois par semaine on travaillait tous ensemble, on composait, on a enregistré etc etc.. Ma première approche de la musique était vraiment, vraiment chouette ! Ensuite avec quelques élèves de cet atelier, on a décidé de travailler encore plus et donc de se retrouver les week-ends et c'est de là qu'est né mon premier groupe qui a duré 5 ans et avec qui j'ai vécu de très belles choses.

- Quelle est l'importance de la musique dans votre vie ?

C'est ma vie en fait... Même si ça parait cliché de dire ça, c'est vraiment le cas. Du moins pour le moment ! Et j'espère que ça le restera parce que vraiment j'ai envie de vivre de ça. De toute manière je ne sais faire que ça. J'ai bien un projet de repli si ça ne marche pas pour moi mais ça a toujours un rapport avec la musique.

- Quels sont les styles de musiques qui vous attirent le plus, et pourquoi ?

Le rock ! Non mais vraiment le post punk, post rock, la noise, le shoegaze, rock français, rock anglais, le stoner c'est ce que j'aime écouter et ce que j'aime jouer ou aimerais jouer ! Je pense à A place to bury strangers, QOTSA, The Raconters, Nirvana, Savages, Thee oh Sees etc etc... Il y en a tellement !

Pourquoi ? Parce que c'est puissant dans le son, c'est le genre de musique qui me prend aux tripes ! Moi ça me fais lâcher prise ! C'est ça que j'aime dans le rock en général ! Selon mes humeurs je trouve toujours mon compte dans ce style musique !  

- Que jouez vous en ce moment ? Avec qui ? 

En ce moment j'ai un projet de rock français sur Angers depuis maintenant 1 an et demi qui n'a pas encore de nom ! On a mis du temps a trouver notre direction mais aujourd'hui c'est chose faite du coup on avance bien plus vite ! On est dans la finalisation de nos titres avant de sortir le projet. Qui d'ailleurs arrivera début 2017 ! Dans ce projet il y Lucas qui joue dans la Jambe de Frida (Cholet), Orane qui jouait avec moi dans mon ancien groupe, Manu l'ancien batteur de la Ruda (Angers) et Juju un super copain de Manu qu'on a rencontré grâce au projet. 

Je joue sinon dans un autre projet, Roads qui à la base est le projet solo d'Antoine Charenton, un copain avec qui j'ai été en atelier pendant un an à Jazz à Tours. Il nous a demandé à une amie, Juliette Pascaud (qui est aussi dans l'école et qui était également en atelier avec nous) et moi si on voulait bien l'accompagner. Ensuite un batteur s'est rajouté Jonas Veron qui lui aussi fait parti de l'école.  On travaille ensemble depuis 5 mois, ça avance plutôt bien, Antoine à l'air satisfait car c'est lui qui compose tout de A à Z, nous on pose juste les instrus et on fait quelques chœurs. C'est un projet très folk qui s'apparente à Radical Face, mais aussi à Nick Cave, on y retrouve beaucoup d'influences mais Antoine vous en parlerait bien mieux que moi !! 

- Un prochain concert ?

Oui, avec Roads justement, à Château-Gontier (53), pour un petit festival. Ça sera notre premier concert, un peu de pression mais on a vraiment hâte !!

- Pour vous c'est quoi un bon morceau ?

C'est très subjectif je trouve. Y'a pas de "bon morceau" ! Si la musique me plaît, si ça me parle, je vais trouver que c'est un bon morceau. Mais je ne saurais pas expliquer pourquoi cette musique me plaît. C'est un ressenti personnel je pense.  

- Quels sont les artistes qui vous inspirent et pourquoi ?

Noir Désir et Radiohead pour faire très court. Je pourrais en citer pleins d'autres mais c'est trop dur de faire un choix dans tout ce que j'écoute. Mais en tous cas ces deux groupes là, je peux les écouter toutes les semaines sans jamais me lasser. Et ça depuis mes 14 ans ! Je suis hyper attachée aux textes en français et Bertrand Cantat est quand même un parolier et un chanteur incroyable. Radiohead ce qui m'impressionne c'est leur capacité à se renouveler  d'album en album en gardant toujours leur identité. 

- Après Jazz à Tours vous pensez faire quoi ?

J'espère que mes projets commenceront à jouer, ça serait vraiment top ! Sinon on a le projet avec quelques copains, de monter un lieu d’accueil, de résidence et de concert dans la campagne de Tours. Le lieu n'est pas encore trouvé mais en tous cas on est tous super motivé et c'est un projet qui nous tient vraiment à cœur !

- Quelle est la chanson qui a marqué votre enfance ?

Wish you were here des Pink Floyd, mes parents étaient fan alors j'en ai entendu toute mon enfance.

- Quelle est la chanson que vous écoutez en voyage ?

Reckoner de Radiohead sur l'album In Rainbows.