Tours

Des finales arrosées pour le Howard Hinton Sevens

Dans tous les sens du terme.

La pluie n’a pas épargné les finales du tournoi de rugby à 7 Howard Hinton Sevens ce dimanche au stade de la Vallée du Cher de Tours mais le spectacle a lui été au rendez-vous, devant une tribune d’honneur bien remplie avec également un peu de monde dans celle habituellement dédiée aux Turons du Tours FC.

Dans le tournoi Claude Bergeard, les Duck 7 de Auch se retrouvaient en finale face à Chartres Métropole. Score final : 19-0 pour les Duck 7, mais contrairement aux apparences le match a été serré. Seulement les vainqueurs ont su profiter des failles de leurs adversaires et mener leurs attaques au bout à chaque fois que la défense eurélienne, acculée pendant toute la rencontre, lâchait un peu de terrain.

Juste après, les filles de l’équipe de France universitaire ont tout simplement régalé la foule. En finale du tournoi féminin, elles ont battu la Chine 22-5 avec une détermination exceptionnelle, une attaque de feu faite de très beaux gestes offensifs, une grande rapidité et une sacrée précision. En face, les Chinoises pourtant efficaces, ont subi la rencontre. Mais elles n’ont pas seulement reçu les honneurs dédiés aux deuxièmes : l’une des joueuses ayant également eu droit à sa demande en mariage sur la pelouse. Voilà aussi qui s’arrose.

Pour finir, on a eu droit à la petite finale et à la finale du tournoi premium, au nom du regretté Howard Hinton dont on célèbre le 20ème anniversaire de la disparition avec cette manifestation. Dans le match pour la troisième place, les Falcons américains avaient pour mission de briller face au New Zeland Select, que l’on attendait sur la grande finale et qui finit 4ème de la compétition. Car, oui, les Falcons se sont imposés 22-17 en dominant une bonne partie du match même si les premiers points ont été néo-zélandais.

Enfin, la finale du Howard Hinton a tenu toutes ses promesses. Elle opposait l’équipe de France U2 aux Allemands, déjà vainqueurs ici en 2014. Bien encouragés par le public, les bleus ont pris de suite l’avantage marquant trois essais transformés. On les a crus à l’abri mais c’était sans compter sur la détermination de l’Allemagne qui est revenue au score dans les toutes dernières secondes de la deuxième période (21-21) accrochant donc la prolongation. Une troisième période cruelle car basée sur le principe de la mort subite : le premier qui marque gagne. Les Allemands ont alors vite pris le ballon et réussi leur attaque donc remportent le trophée (26-21) devant des bleus qui ont baissé la garde trop tôt.

Au final, cette 20ème édition du Howard Hinton Sevens qui a mobilisé, rappelons-le, une centaine d’équipe et 300 bénévoles restera dans les mémoires comme une très belle fête du rugby pour Tours et la Vallée du Cher, avec une montée en grade réussie et qui augure encore de belles années pour ancrer la compétition dans le calendrier européen voire mondial. Après le coup de projecteur des Jeux Olympiques de cet été sur le rugby à 7, le défi est en tout cas intéressant à relever pour 2017. Comme on dit, il faut transformer l’essai.

Olivier COLLET / Photos : James TECHER et Patricia PIREYRE