Indre-et-Loire

LEGISLATIVES : 5 candidats UPR en Indre-et-Loire

C'est le parti de François Asselineau qui était candidat à la présidentielle.

Et voici 5 candidats supplémentaires dans la course aux législatives en Indre-et-Loire. Le parti UPR - connu surtout pour sa position très dure envers l'Union Européenne dont il prône la sortie immédiate - se lance dans la bataile pour le scrutin des 11 et 18 juin.

5 candidats (dont 4 hommes + 5 suppléants masculins...) ont été investis :

Philippe Conte à Tours (il a 50 ans
Valérie Lonjon sur Amboise, Montlouis, Château-Renault... (à 47 ans, elle est présentée comme retraitée)
Philippe Rubel (66 ans) sur le Lochois, St-Pierre-des-Corps, Chambray...
Kemaïs Marzouk (35 ans) sur Joué-lès-Tours, Chinon...
Aurélien Durand (39 ans) pour le nord-ouest du département.

Au premier tour de la présidentielle, en Indre-et-Loire, le candidat UPR a réalisé 0,77% des voix soit 2 620 suffrages.