Indre-et-Loire

Brexit : la députée européenne Angélique Delahaye réagit

L'élue Les Républicains pense que les Britanniques font "une erreur" en demandant à quitter l'Union Européenne suite au référendum de ce jeudi.

"J'ai pris acte de la décision du peuple britannique. Je pense qu'ils font une erreur. Ils se trompent. Ce ne sera pas sans conséquences pour eux et pour les autres pays européens. Depuis qu'ils ont adhéré à l'Union Européenne, les Anglais ont toujours eu un pied dehors et un pied dedans. Maintenant ils ont les deux pieds dehors et il faut qu'ils assument. Si David Cameron démissionne ce n'est pas par hasard. Il est fidèle aux engagements qu'il avait pris. Il a joué au pompier pyromane, il se brûle les doigts."

La députée européenne du PPE réagit également aux propos de politiques comme Marine Le Pen qui exigent un vote similaire en France : "ceux de l'extrême droite qui s'expriment ce sont des députés européens, je ne vois pas ce qu'ils font dans cette institution si c'est pour dézinguer l'Europe. Les députés européens doivent être garants de la construction de l'Europe. Moi, le Brexit ça ne me réjouit pas mais les Anglais n'ont jamais adhéré au projet européen, et on en a l'illustration. Désormais ils vont avoir un problème en interne, on va voir ce qu'il va se passer avec les Ecossais ou l'Irlande du Nord. Le plus grand risque politique c'est l'éclatement du Royaume-Uni et pas l'éclatement de l'Europe."

D'autres pays peuvent-ils sortir de l'Union ? "Encore fauti-il en avoir les moyens. Il n'y a aucun intérêt si le pays est dans la zone Euro estime Angélique Delahaye qui lâche tout de même que vu le peu de bonne volonté des Britanniques dans le développement du continent, "le départ du Royaume-Uni, n'est peut-être pas un coup si dur que ça. Ils n'étaient pas dans Euro ni dans Schengen."

Tout de même, l'élue tourangelle appelle l'UE à se bouger : "à force de dire aux peuples européens que tout va mal à cause de l'Europe faut pas s'étonner que les citoyens se disent que tout ce qui leur arrive vient de l'Europe. Je souhaite interpeller les chefs d'Etats : tirez-en les enseignements, il faut que l'Europe soit compréhensible. Le rejet de l'Europe par le peuple britannique c'est sur les questions de l'immigration, de l'économie... On peut légitimement s'interroger sur le devenir de l'Europe. Il y a un certain nombre de pays à la traîne. Il faut vraiment que le couple franco-allemand redémarre car il est en panne depuis 4 ans."

Propos recueillis par Olivier COLLET