lundi 6 février, 2023

En 2015, Tours va continuer à investir, innover et construire (S. Babary)

Retour sur les vœux de Serge Babary ce lundi soir en mairie.

Représentants de l’armée, des cultes, du monde économique, élus de tous bords et Tourangeaux… La salle des fêtes de l’Hôtel de Ville de Tours était bien remplie pour les premiers voeux de Bonne Année de Serge Babary, en place dans le bâtiment depuis un peu plus de 9 mois. Après un petit concert assuré par des élèves du Conservatoire de Tours et une référence évidente aux événements de ces derniers jours (« nous devons faire front contre tout amalgame), le premier magistrat de la ville s’est employé à expliquer la politique en gestation depuis son élection et ses projets pour les mois qui viennent, en adressant notamment un clin d’oeil à sa voisine de St-Pierre-des-Corps Marie-France Beaufils qu’il rejoint à propos des problèmes financiers de la commune. Et forcément, quand un UMP salue une communiste, ça fait rire tout le monde.

Budget contraint mais investissements garantis

« Le budget sera très contraint pour deux ans au moins » a prévenu Serge Babary alors que ses services sont toujours en train de se casser la tête pour le présenter au conseil municipal du 9 février. « La baisse des dotations de l’Etat est de 3,5 millions d’euros en 2015 sans compter les charges qui nous sont transférées comme l’application des nouveaux rythmes scolaires qui coûtent 2 millions d’euros par an », jusqu’ici rien de nouveau. En bon chef d’entreprise et ancien président de la CCI, le maire de Tours a néanmoins tenu à affirmer que la ville continuerait à investir, innover et construire « au service de l’emploi ».

Avec son allié Christophe Bouchet (adjoint en charge du rayonnement, l’un des mots les plus prononcés ce lundi soir), Serge Babary se sent l’âme d’un séducteur pour renforcer l’attractivité de Tours notamment en tablant sur la venue de 100 000 visiteurs par an au nouveau Centre de Création Contemporaine Olivier Debré qui verra le jour en 2016 en haut de la Rue Nationale. C’est aussi en 2016 qu’il y aura les fêtes du 1700ème anniversaire de la naissance de St Martin. Pour 2015, c’est plutôt le nouveau festival littéraire et celui du ciéma italien qui font espérer de bonnes retombées au dirigeant de la commune qui n’a pas pu s’empêcher d’envoyer une petite pique aux soutiens pour une réouverture du Bateau Ivre : « la discussion reste ouverte. Je n’ai pas besoin d’une farandole.pour que l’on m’apporte un dossier » lâche-t-il rappelent que sur ce point sa priorité reste le coût financier (cf. le début de l’article…).

Serge Babary veut de l’audace et de l’unité pour l’architecture de Tours

Un point assez longuement développé par Serge Babary fut celui de l’urbanisme. D’abord pour dire qu’il espère que la nouvelle entrée de ville par la Rue Nationale aura la stature et l’esthétique suffisante pour remplir ses deux hôtels de clients étrangers puis il a lancé un appel à « l’audace » architecturale tout en insistant sur l’importance « du respect de l’équilibre dans les quartiers », façon polie de sous-entendre que des constructions trop différentes proches ce n’est pas beau. « Il faut maîtriser la quantité et la qualité des projets » note-t-il encore, « un bâtiment c’est un usage mais c’est aussi de la beauté extérieure ». Et le maire a cité un secteur où il espère voir de belles choses : le quartier des casernes.

Et aussi :des nouvelles de la Cité de la Gastronomie

Enfin, pêle-mèle, Serge Babary n’a pas omis de préciser qu’il poursuivait pas mal de projets engagés par son prédecesseur Jean Germain, a expliqué qu’il voulait plus d’animations sur l’Avenue de Grammont et donner un nouvel élan aux relations entre Tours et la Chine, le Japon ou Mineapolis aux Etats-Unis. Puis tout le conseil municipal est monté sur scène, puis la salle a applaudit, puis tout le monde a bu un coup. Et on remet ça dans les prochains jours, notamment jeudi soir à 18h30 au Sanitas.

Olivier COLLET

Une phrase à retenir :« Mr Ettori m’a extorqué des gravillons »

Après avoir salué le dynamisme des clubs Tourangeaux, Serge Babary s’est félicité du beau parcours du TFC en Coupe de France avec la réception de St Etienne ce mercredi 21 janvier. Et ce jour-là, quelle que soit la météo, la ville garantit que les conditions de parking seront optimales grâce… aux fameux gravillons que la ville va donc déverser près de la Vallée du Cher.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !