mardi 16 août, 2022

[VIDEO + PHOTOS] Concert urbain contre les casseroles de la police

Pendant 2h, 150 personnes se sont mobilisées du Sanitas au Vieux-Tours.

Comme un symbole : c’est sur la place où avaient lieu les exécutions des condamnés à mort que la manifestation Tourangelle contre les violences policières de ce samedi s’est achevée. Et c’est Place St Paul qu’elle a commencé, au coeur du Sanitas. Environ 150 personnes (beaucoup de jeunes – parfois mineurs, des militants d’extrême gauche, des anarchistes…) y ont participé.au son de « la Police assassine » et autres slogans hostiles à « la violence d’Etat », le tout près d’un mois après la mort de Rémi Fraisse lors d’une manifestation contre le barrage de Sivens, drame déclencheur de cette mobilisation nationale (une première manifestation noctune avait eu lieu fin octobre).

« N’ayez pas peur, nous ne sommes pas la police » scandait une pancarte dans le cortège (d’ailleurs, la police s’est fait très discrète…). Mot d’ordre du rassemblement : faire le plus de bruit possible. Résultat, on a vu de tout : instruments de musique pour imiter le « pin pon » des voitures de patrouille, guitare, djumbe, sifflets, grelots et beaucoup de casseroles… Quelques clowns étaient aussi de la partie, jouant les faux policiers, régulant la circulation, rytmant la marche avec un plumeau… « Bonjour monsieur, contrôle du sourire », les a-t-on aussi entendu dire lorsqu’ils croisaient les passants.

Les Tourangeaux, justement, qu’en pensent-ils de cette mobilisation qui a attisé leur curiosité vu le vacarme ambiant ? Nous en avons interrogé quelques-uns au hasard. Devant un petit commerce près de la gare, un couple aurait plutôt de la sympathie pour le mouvement : « la police a parfois tendance à abuser de son pouvoir… ». « Ils ont le droit de tirer ! Si ça continue comme ça, je ne sais pas où on va aller ! » s’emporte presque une femme croisée Rue du Commerce, faisant référence à la mort de Rémi Fraisse. Devant le cinéma du centre, un groupe de jeunes est plus mesuré : « il ne faut pas généraliser… Ils ont raison de dénoncer les abus mais tous les policiers ne sont pas violents, loin de là ». Sur son vélo, une femme ne nous dira qu’une chose quand on lui demande ce que lui inspire ce cortège : « je veux la paix chez-nous, la paix dans le monde ».

Olivier COLLET

Bientôt d’autres mobilisations sur le même thème ?

A l’issue de la manifestation, ses meneurs ont annoncé la tenue d’une nouvelle Assemblée Générale aux Tanneurs jeudi prochain à 18h afin d’envisager une suite à donner à ce mouvement, des actions régulières ne sont donc pas à exclure.

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !