vendredi 9 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Orages en Touraine : images impressionnantes et sérieux dégâts ce samedi

Il faudra du temps pour panser les plaies des caprices de la météo qui ont déferlé sur l’Indre-et-Loire ce samedi 4 juin. Après de premiers orages violents en tout début de journée vers 4h, le département a été balayé par plusieurs phénomènes intenses dans le courant de l’après-midi (puis ça s’est relativement calmé malgré un ciel menaçant).

Placé en vigilance jaune et entouré de départements en alerte orange, la Touraine pouvait s’attendre à ce type de phénomène mais leur violence a surpris, le vent, la pluie et la grêle déferlant sur l’agglomération tourangelle, ou encore sur l’ouest du territoire. Parmi les secteurs touchés : Tours, Joué-lès-Tours, Ballan-Miré, Montlouis-sur-Loire, Langeais et Bourgueil. Des carreaux ont été cassés par la grêle, de nombreuses voitures sérieusement abimées, des abris de jardin défoncés et des cultures ravagées, notamment dans le Bourgueillois qui se remet à peine de la tornade passée dans la zone il y a quasiment un an.

Face à la force du phénomène, les pompiers ont été submergés d’appels, allant jusqu’à demander à la population de ne pas saturer de coups de fil les services d’urgence.

La circulation a souvent été compliquée, des voitures devant par exemple s’arrêter de longues minutes au niveau de Langeais sur l’A85 ou sur certains grands axes de Tours. A hauteur des Atlantes, le rond-point reliant à l’Avenue Pompidou était noyé, obligeant les véhicules à la traverser avec grande prudence et pas mal d’éclaboussures. D’autres difficultés du même ordre ont été observées à la Rabière de >Joué-lès-Tours ou dans le quartier Febvotte… Le festival Les Années Joué n’a pu maintenir que la soirée de son village de food trucks et une fête en intérieur au Temps Machine.

Dès le milieu de journée samedi, la ville de Ballan-Miré indiquait qu’elle allait réclamer la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle de la commune, appelant les victimes à contacter sans attendre leur assurance pour un inventaire des dégâts.

Globalement, les experts risquent d’être très sollicités dans les prochains jours, tant les conséquences semblent nombreuses chez les particuliers ou les professionnels. Voitures, matériel, vignes, serres ou cultures ont parfois été en grande partie endommagés, une représentante agricole nationale évoquant par endroits des pertes de récoltes pouvant avoisiner les 60%. Ce dimanche sera donc consacré au nettoyage et à l’inventaire des problèmes. En revanche pas de victime humaine à signaler en Touraine.

Olivier Collet

Les photos de cet article sont signées par la rédaction et par nos lectrices et lecteurs que nous remercions de leurs envois.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !