samedi 28 janvier, 2023

Entretenir les routes en hiver coûte 800 000€ en Touraine

C’est une moyenne qui n’inclut pas le budget des villes.

Il faut s’attendre à des températures négatives d’ici peu en Touraine : -1 par exemple dimanche matin d’après Météo France. Alors les services du Conseil Général s’organisent déjà (et même depuis le 17 novembre) en cas de neige ou de verglas afin de limiter la gêne à la circulation. Et la tâche est titanesque puisqu’en cas d’intempéries, il faut traiter au plus vite 1500km de routes départementales prioritaires…

17 saleuses et 47 agents sont ainsi mobilisables pour assurer cette mission, notamment répandre le sel. Cet ingrédient précieux coûte 115€ la tonne (en ce moment), ça peut paraître peu mais quand on sait que plusieurs centaines voir plusieurs milliers de tonnes peuvent être utilisées selon la rigueur de l’hiver ça chiffre vite. Ainsi, en moyenne, le Conseil Général d’Indre-et-Loire dépense 800 000€ par an pour gérer ses routes l’hiver, sachant que vu la douceur de l’hiver 2013-2014 il a fait des économies. Actuellement, 3600 tonnes de sel sont dans les stocks.

A tout cela il faut rajouter les moyens des principales communes du département, tenues d’entretenir elles-mêmes leurs routes et qui disposent donc de leurs propres moyens et de leur propre personnel, parfois susceptible d’agir en pleine nuit pour dégager les axes principaux. Quant à Fil Bleu,; en cas de froid intense, il peut faire rouler des trams toute la nuit pour éviter le gel des caténaires. Ca n’évitera pas forcément la pagaille au réveil, mais ça peut l’atténuer. Parmi les autres mesures de prévention il peut aussi y avoir le dépôt de graviers pour boucher les trous du bitûme et éviter qu’il ne se détériore par l’action du froid, c’est ce qu’a fait Tours récemment sur certains axes comme la Rue Edouard Vaillant.

O.C.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !