dimanche 3 juillet, 2022
  • La Gloriette
  • AZG
  • ESRA

TOURAINE : La fréquentation touristique repart à la hausse

Malgré un été pourri et quelques déceptions, le département sauve les meubles en matière de tourisme. Grâce à son dynamisme et à la télévision.

Cette année, la Touraine a su se montrer sous son plus beau visage. Il y a eu bien sûr le prime time avec Stéphane Bern sur France 2 (à Loches), une autre émission de 20h45 sur France 3 mais aussi un reportage à la télévision allemande… Bref, l’Indre-et-Loire séduit les médias et, en général, quand un journaliste se déplace ce n’est pas pour rien. C’est parce que le sujet est susceptible d’intéresser son public, donc que notre terroir a déjà une certaine aura que la presse ne fait ensuite qu’augmenter : « les quelques jours suivant la diffusion de l’émission Secrets d’Histoire sur France 2, on a dépassé les 1 000 entrées quotidiennes à la Cité Royale de Loches, c’est exceptionnel » note Pierre Sabouraud, directeur de l’Agence du Tourisme 37.

Voilà un exemple qui prouve que la Touraine a du cachet et qu’elle sait séduire, même quand la météo fait grise mine pendant deux mois consécutifs (juillet et août). Ainsi, sur l’ensemble de la saison, les monuments et musées du département observent une hausse de leur fréquentation de 0,5% « on est pas encore au niveau de la saison record de 2011 mais on en reste proches, surtout les chiffres sont de nouveau orientés à la hausse après deux années de baisse » notent les élus départementaux. Au total, on estime que 3 millions de visites sont effectuées chaque année en Indre-et-Loire, 300 000 dans les monuments du Conseil Général (environ deux tiers de clients français, un tiers d’étrangers. Un peu moins d’anglais, mais toujours pas mal d’allemands et de néerlandais. Plus de russes et d’asiatiques, y compris en individuel).

La Loire à Vélo toujours au top

L’autre grand attrait touristique de l’Indre-et-Loire c’est évidemment son parcours cyclable La Loire à Vélo qui cartonne avec plus de 245 000 passages déjà enregistrés entre janvier et fin septembre sur le département, dont plus de 70 000 à Savonnières, le secteur le plus fréquenté. Au niveau régional, l’objectif est de dépasser le million de cyclistes en 2014 et ce malgré les caprices du ciel qui ont entraîné une baisse du trafic estival : « les touristes qui avaient déjà réservé leur séjour n’ont pas annulé mais les locaux tentés par une excursion à la journée se sont ravisés » explique-t-on à l’Agence Départementale du Tourisme. Par ailleurs, les campings ont beaucoup souffert de l’été pluvieux et septembre n’a pas réussi à sauver leur saison malgré son Soleil : « on s’attend à une baisse de fréquentation de 2 à 3% ».

Quelles perspectives d’avenir pour le tourisme Tourangeau ?

Voir venir du monde c’est bien mais encore faut-il encourager ces touristes à revenir ou au moins leur laisser une bonne impression pour qu’ils séduisent d’autres visiteurs. C’est donc maintenant tout l’enjeu de la Touraine qui bénéficie depuis ce jeudi d’un nouvel argument publicitaire offert par l’INSEE : l’Indre et Loire intègre le top 10 des départements français où il fait bon vivre. « Nous devons rester attractifs » précisent de concert le président du CG Frédéric Thomas et son adjoint Pierre Sabouraud. « Le tourisme c’est plus de 10 000 emplois, ça joue sur le développement économique du territoire surtout lorsque l’on sait que le tourisme mondial va doubler d’ici 2030 : quelle proportion de cette manne allons-nous attirer ? C’est ça l’enjeu. Voilà pourquoi nous travaillons nos programmes d’animations très en amont par exemple avec l’anniversaire des 500 ans l’arrivée sur le trône royal de François Ier en 2015 ou les 500 ans de l’installation de Léonard de Vinci à Amboise pour 2016. Mais nous devons aussi songer à améliorer l’accueil des touristes via de soffres de formations aux professionnels, développer le tourisme d’affaire ou encore faire en sorte que les offres d’emploi du secteur soient pourvues (il y en a 200 en ce moment dans la restauration et l’hôtellerie, ndlr) »…

Des projets d’avenir sur lequel le Conseil Général d’Indre-et-Loire et l’Agence du Tourisme vont se concentrer dans les prochains mois grâce notamment au déménagement de l’ADT qui n’est pas seulement une façon de faire des économies mais aussi le bon moyen de déveloper de nouvelles stratégies et synergies. Le rapprochement avec le Loir et Cher devrait lui aussi s’amplifier.

Olivier COLLET

  • ESRA

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !