vendredi 1 juillet, 2022
  • La Gloriette
  • AZG
  • ESRA

REPORTAGE PHOTO : Les Halles dévalisées pour la Fête de la Gastronomie

Le marché des Halles a connu une affluence exceptionnelle ce samedi : que des gourmands.

Pour une manifestation dont l’organisation a été décidée sur le tard le 12 septembre, on peut parler de succès. Tours, déclarée Cité de la Gastronomie, s’est (enfin) lancée dans la création d’un événement populaire pour la 4ème Fête de la Gastronomie qui se tient jusqu’à ce dimanche. D’autres intiatives locales existent bien sûr (comme la délicieuse Tous au Restaurant) mais cette mise en valeur du savoir faire des Halles sur leur parvis est une première, et une formule qui semble avoir plu.

Que s’est-il passé ? De 10h à 15h, une grosse moitié des 70 commerçants du quartier (ceux des Halles, et ceux qui sont sur la place) se sont fédérés et ont proposé des stands de dégustation de leurs produits. On y trouvait de tout : une tête de moine au miel, du Selles-sur-Cher avec une pâte de fruit framboise-herbes de provence à tomber, de surprenantes rillettes d’estragon, du cochon de lait mariné, du veau rose de l’Aveyron ou du porc noir de Bigorre (en saucisson, une révélation !)… Tellement de délices que, dès 12h30 à l’heure du déjeuner, beaucoup de stands étaient en rupture de stock, victimes de leur succès, et il fallait souvent se faufiler pour pouvoir déguster les échantillons et « taper le bout de gras » avec les vendeurs.

Qu’on se le dise : l’objectif de l’événement était plus de faire découvrir le savoir-faire du « Ventre de Tours » plutôt que de faire gonfler le chiffre d’affaire. En clair : la volonté c’est de séduire le public pour le faire revenir, qu’il prenne le goût du terroir, du fait maison et finisse par prendre ses habitudes dans le secteur.

« La Fête de la Gastronomie était trop discrète à Tours » nous explique Céline Ballesteros autour d’un pâté, d’un verre de rouge et d’andouillette, « aujourd’hui c’est un premier jet, on veut donner l’élan pour une grande fête en 2015. C’était important aussi de créer une synergie entre l’intérieur et l’extérieur des Halles, entre les commerçants et les restaurants. Ils ont envie de faire ! ». 

C’était donc un agréable galop d’essai et, vu l’engouement, élus et participants sont prêts à remettre le couvert. Certains imaginent même une manifestation du même style pour Noël (« pas cette année, faute de budget » dit la mairie) et le député opposant Jean-Patrick Gille, « fin gourmet », reconnait lui aussi que c’est une bonne idée.

Conclusion : la gastronomie, ça rapproche.

Olivier COLLET

  • ESRA

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • TALM
  • TALM
  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !