lundi 23 mai, 2022
  • Chambray en Mai

En Centre-Val de Loire, 29% des conducteurs avouent avoir déjà été ivres

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Et seuls 41% connaissent le taux maximal d’alcool autorisé.

Les paradoxes des sondages… Une enquête* dévoilée par la Prévention Routière ce mardi nous apprend que 84% des habitants de la région Centre-Val de Loire redoutent un accident provoqué par un autre conducteur alcoolisé. Et pourtant, 29% des conducteurs avouent avoir déjà pris la route alors qu’ils estimaient avoir dépassé le taux maximal d’alcool autorisé, soit 0,5g par litre de sang. Combien d’ailleurs ? 0,5g soit deux verres de vin (à dose normale), et même 0,2g pour les jeunes conducteurs. Retenez bien ce chiffre, car ce même sondage nous apprend que seuls 41% des personnes interrogées connaissent cette limite légale dans la région (39% au niveau national, ce qui est comparable). Cela dit, 59% savent qu’il ne faut pas dépasser deux verres.

En Indre-et-Loire, l’alcool est responsable de nombreux accidents, et se retrouve souvent comme cause des chocs les plus graves, comme la mort d’un homme à scooter Avenue de Grammont à Tours au printemps avec plus de 4g. Malgré les campagnes (la gendarmerie en diffuse une au cinéma en ce moment à Tours), le message semble donc avoir du mal à passer et pas seulement auprès des jeunes, les autorités nous expliquant récemment qu’elles ciblaient beaucoup la tranche d’âge 50-65 ans.

Que nous apprend encore cette enquête ? Que consommer de l’alcool est plus qu’ancré dans la culture de la fête : même si il n’y a « que » 22% des ligériens interrogés qui voient l’alcool comme un incontournable pour un moment festif,  en Centre-Val de Loire, une personne sur 3 estime que ne pas boire en soirée est mal perçu par l’entourage. En moyenne, les habitants de la région boivent près de 3 verres d’alcool par sortie (un de plus que la limite autorisée), et c’est surtout du vin ou de la bière.

Bref, la conclusion de l’enquête : « les habitants de la région prennent des risques » d’après la Prévention Routière qui ajoute que 69% des sondés envisagent parfois des solutions peu fiables comme une limitation de la consommation d’alcool ou conduire plus lentement après avoir trop bu. Cependant, plus de 44% des habitants de la région désignent régulièrement un conducteur qui ne boit pas avant de sortir ou alors ils envisagent de dormir là où ils ont festoyé.

Pour que ces proportions augmentent, l’association sera sur le terrain ce samedi 10 décembre avec une campagne « #bienrentrer Mode d’Emploi » pour sensibiliser les conducteurs et distribuer des éthylotests (rappelons qu’en avoir un est obligatoire, même si il n’y a pas de contravention de prévue en cas de contrôle). En Indre-et-Loire, vous pourrez croiser les bénévoles à Amboise, Chambray-lès-Tours, Chinon, Joué-lès-Tours, La-Ville-aux-Dames, St-Cyr-sur-Loire, Tours, Vernou-sur-Brenne et Vouvray.

 

*Réalisée auprès d’un échantillon tout de même restreint : 302 personnes de notre région, près de 4 000 dans toute la France.

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !