jeudi 9 février, 2023

ATTENTAT A CHARLIE HEBDO : Le Club de la Presse Val de Loire en deuil

Le monde journalistique est en deuil. Un rassemblement est prévu à 18h à Tours.

On dit souvent que le journaliste doit rester neutre. Face à ce qui s’est passé ce mercredi à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo, le journaliste a envie de pleurer. A 15h30, on parle de 12 morts, dont des signatures historiques du journal satirique : Cabu et Charb. Deux voire trois hommes auraient tiré sur les salariés avant de prendre la fuite. « Ma réaction est celle de quelqu’un d’horrifié » explique cet après-midi Laurent Garofalo, président du Club de la Presse Val de Loire. « Le club est en deuil, tous nos adhérents sont consternés. On est tous des enfants de Charlie Hebdo. J’invite chacun à témoigner de l’horreur qu’il a ressentie en prenant connaissance de ces événements. Je les invite à résister. A résister pour le droit à s’exprimer, quel que soit le sujet ». Un rassemblement aura lieu dès 18h Place Jean Jaurès à Tours.

Laurent Garofalo rappelle que Charlie Hebdo a toujours été un « poil à gratter » : « et c’est son droit le plus strict. Tout journaliste a le droit voir le devoir d’être un poil à gratter. On ne s’exprime pas avec une kalachnikov. Discutons, échangeons, débattons ». Le représentant des journalistes et communicants de la région Centre note bien que cet attentat est « le plus violent depuis de nombreuses années. Il y a déjà eu des attaques à l’encontre de Charlie Hebdo ou du Canard Enchaîné mais jamais aussi fort, dans l’objectif de tuer. C’est la violence absolue. Mais il ne faut pas que Charlie se taise. Il ne faut pas céder à des pressions inacceptables ».

Olivier COLLET

 

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !