mardi 16 août, 2022

On a vu « Bande de Filles » et on a aimé

Après « Tomboy », Céline Sciamma signe à nouveau beau film sur la jeunesse.

Trop souvent, ce que l’on qualifie de Teen Movie (film pour adolescents) donne à voir sur grand écran des caricatures de la jeunesse. Pas chez Céline Sciamma. Au contraire, la réalisatrice filme sans clichés, et avec élégance, une jeunesse française qui découvre la vie avec les bons et les mauvais côtés. Dans Bande de Filles, elle s’immerge en banlieue. Et sous son oeil, les quartiers forment un très beau décor de cinéma. Elle sait en capturer l’énergie, l’humanité, la dureté. Dans Bande de Filles, Céline Sciamma suit surtout 4 jeunes, un petit groupe que rejoint celle qui se fait appeler « Vic », une ado ambitieuse qu’on nous présente comme en échec scolaire, soumise à son frère, et qui a envie de grandir au plus vite, quitte à se brûler les ailes.

Alors quand Lady et ses copines l’invitent à les rejoindre, elle n’hésite pas longtemps sans trop savoir où cela va l’emmener. Visiblement solitaire, elle se découvre des amies qui lui mènent la vie dure mais lui font vivre ce que l’on devine être les meilleurs moments de sa jeune existence. Dans un hôtel, à Châtelet les Halles ou sur un foutu terrain de bagarre urbaine. D’abord timide, Vic devient tigresse mais se laisse déstabiliser par un sacré prédateur : l’amour.

Radicalement différent d’un autre film « sur la banlieue » que l’on apprécie aussi (Tout ce qui Brille), Bande de Filles narre le chemin tortueux d’une ado qui sait où elle va sans pour autant avoir le sens de l’orientation. Perdue en chemin, elle ne cesse alors de rouler à contre-sens jusqu’à l’inévitable accident. Une métaphore bétonnée pour un film pourtant au naturel, drôle, touchant, perturbant donc en somme diablement humain. A voir en ce moment au cinéma Studio à Tours.

Olivier COLLET

YouTube video

 

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !