Tours Agglo

Joué-lès-Tours : 10 voitures brûlées en une nuit à la Rabière

La série d'incendies s'allonge.

C'est à l'enquête de déterminer si les faits sont liés mais il ne se passe pratiquement pas une semaine sans événement marquant dans le quartier de la Rabière de Joué-lès-Tours, et ce depuis le début d'une série de feux de voitures dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 2018.

Ce samedi soir, ce sont 10 voitures qui ont brûlé à plusieurs endroits du quartier. Les pompiers ont attendu la présence de la police pour sécuriser leur intervention, sachant que les policiers ont essuyé des jets de projectiles; Une soirée sous tension donc même si aucune personne blessée n'est à déplorer.

Une enquête est en cours et des renforts sécuritaires ont été demandés. Ces derniers mois déjà, des CRS ont surveillé la Rabière à plusieurs reprises : début novembre, à Noël (avec en prime un couvre-feu municipal pour les mineurs) ou encore tout récemment en avril après un incendie qui a touché le Chalet Rabière, lieu d'activités de loisirs dans le quartier.

Enfin à la veille du 8 mai, c'est un vigile de Bulle d'O - la piscine située près de la Rabière - qui a été ciblé par des jeunes après sa décision d'expulser l'un d'eux du site à cause de son comportement, ce qui avait entraîné quelques tensions dans le secteur.

En 6 mois, ce sont plus d'une centaine de voitures qui ont brûlé dans le quartier.

"Des mois que des incidents se multiplient, que les voitures brûlent et que les actes de vandalisme sont perpétués dans ce qui semble ressembler de plus en plus aux agissements d’une bande de délinquants dont le sentiment d’impunité ne cesse de grandir. (...) J’en appelle solennellement aux autorités préfectorales et judiciaires pour qu’ensemble, la mobilisation des forces publiques soit à la hauteur de l’enjeu : mettre fin à cette escalade de violence qui, si rien est fait, pourrait déboucher sur une issue dramatique" réagit ce dimanche soir le maire Frédéric Augis sur le site de sa ville.