mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Plus de tram au Sud de Tours ? Testons la trottinette

Pour pallier à la fermeture du Pont de Verdun il y a le Plan B ou le Système D. Comparatif.

L’information commence à bien faire le tour de l’agglo tourangelle depuis samedi matin : suite à un incendie, le Pont de Verdun est fermé à la circulation dessus comme dessous (même si les trains commencent à reprendre leur marche progressivement). Ca veut donc dire plus de voitures, plus de bus et surtout plus de tram. Seuls les vélos et les cyclistes sont autorisés (motos et scooters passent aussi). Pour les automobilistes et les bus, un détour conséquent est nécessaire (une dizaine de minutes) et pour le tram, les rames s’arrêtent à Liberté et le reste du trajet se fait en bus, ce qui est plus long que d’habitude. Du coup, comment faire si l’on est impatient et que l’on veut quand même aller aux Deux Lions ou à Joué-lès-Tours ? Et si on testait d’autres modes de transport ?

N’ayant pas de vélo dans notre cave, nous avions en revanche une trottinette qui servait plutôt de penderie provisoire que de moyen de balade ces derniers temps. Donc nous avons voulu lui redonner sa fonction première ce mercredi. Légère et maniable, elle permet d’aller plus vite que les piétons et se gare n’importe où. En plus elle est non polluante. Il faudrait quand même prévoir un antivol pour l’accrocher quelque part car elle devient vite encombrante à la banque ou dans un magasin…

De Verdun aux Deux-Lions, presque aussi rapide que le Plan B

Pour circuler dans la ville, c’est pas mal. Rue Nationale, on slalome entre les piétons mais attention à ne pas fuser trop vite (ce qui est tentant), le choc n’est jamais loin (un accident est à recenser sur la journée, nous étions à moitié responsable). Bon plan : alors que l’on rate à 10 secondes près un tram à la station Anatole France, la rapidité de notre engin nous permet de monter dedans in extremis à Nationale. Mais à Liberté, fermeture du pont oblige, il faut descendre. Sauf que nous décidons de ne pas prendre le bus Plan B car son détour par la Rue Edouard Vaillant et le Boulevard Wagner nous parait long.

Nous nous dirigeons donc vers Verdun à roulettes. Nous traverson le fameux Pont et arrivons au carrefour à 13h48, voyons combien de temps il va nous falloir pour filer jusqu’à l’Heure Tranquille, un trajet de 3 stations de tram qui prend environ 5 minutes en temps normal. Là, avec une pause photo sur le Pont du Cher, c’est 9 minutes (en suivant les rails et en comptant un passage au ralenti dans un chemin sablonneux). Pas super confortable dans certains endroits car les petites roues n’absorbent pas les chocs. Ca remue, ça fait mal aux jambes et nous arrivons littéralement en sueur. Mais sûrement plus vite que si nous avions marché. En revanche, un vélo nous a doublé sur le parcours et il avait l’air beaucoup plus zen, lui.

Histoire de comparer, pour le retour, on opte pour le bus Plan B. Il a mis 7 minutes pour retourner à Verdun avec quelques arrêts à des feux. Sur ce coup là nous n’avons pas eu besoin de l’attendre (chance de cocu…), mais sachant qu’il n’y en a environ qu’un par quart d’heure, le vélo et la trottinette sont certes plus sportifs mais souvent plus rapides.

Conclusion : s’il fait beau, que vous êtes équipés, que vous avez envie de liberté et besoin de faire vite, optez pour ces modes de déplacements dits doux tant que le tram ne revient pas. Vous gagnerez souvent du temps (et c’est gratuit, et vous ne serez pas serrés). En revanche soyez prudents, faîtes attention aux piétons et mettez des gilets réfléchissants la nuit.

Olivier COLLET

PS : La prochaine fois, je testerai bien le poney…

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !