jeudi 9 février, 2023

Voeux à domicile pour Sophie Auconie

Ils avaient lieu ce lundi soir/

Si Sophie Auconie a choisi de présenter ses voeux 2015 juste en face de sa permanence de la Rue Bernard Palissy, ce n’est pas seulement pour faire découvrir à ses proches la Galerie Vinci qui a ouvert là en juillet. Pas uniquement pour remplir ce petit lieu de monde l’obligeant à monter sur une chaise pour bien se faire voir. Pas spécialement parce que la patronne des lieux a du goût pour la peinture et qu’elle est sympathique. C’est aussi, de ses propres mots, parce que la conseillère municipale de Tours a « moins de moyens ». Elle le rappelle dès les premiers mots de son speech : « 2014 a été une année difficile » (elle a perdu son siège de députée européenne, « à cause » du Limousin) alors elle a bien besoin d’optimisme pour 2015 avec une nouvelle bataille en ligne de mire : les élections régionales de la fin d’année, auxquelles elle a prévu de se présenter, ce n’est plus un secret.

« Je suis ravie de tourner la page avec vous » insiste la vice-présidente de l’UDI. Vous ? Pas de maire de Tours, pas de président de l’agglo, pas de président de l’UDI37 retenus dans d’autres voeux ou en Afrique selon la personne. Mais ses proches du parti (venus parfois du Loir-et-Cher et de Paris), Thibaut Coulon, d’autres élus du département… qui ont semble-t-il adhéré à la mission de leur hôte : « il faut une politique forte pour combattre les fléaus. Le FN ne doit plus être la seule alternative ». Sinon, Sophie Auconie a aussi envoyé quelques taquineries souhaitant « de l’autorité » à François Hollande et une cure de « couacothérapie » à l’ensemble du gouvernement ou encore « l’énergie de l’action » pour la ville de Tours. Bref, elle veut passer la seconde.

O.C.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !