mardi 27 septembre, 2022

Conseil Municipal des Jeunes à Tours : la campagne commence

Les jeunes élus seront investis le samedi 30 janvier.

Du haut de leurs 13 ans, ils n’ont pas encore le droit de vote pourtant ils vont bientôt glisser un bulletin dans l’urne. Dans les tous prochains jours, l’ensemble des élèves de 4ème des 21 collèges de Tours seront appelés à élire leurs représentants au Conseil Municipal des Jeunes de la ville. Imaginée il y a environ 6 mois par les deux élus en charge de l’éducation et de la jeunesse (Barbara Darnet-Malaquin et Bastien Lebrun), ce CMJ n’a rien de révolutionnaire. Orléans a le sien, Joué-lès-Tours et Fondettes aussi. Donc la plus grande ville d’Indre-et-Loire se devait de suivre le mouvement : « on n’écoutait pas les jeunes alors qu’ils ont plein de choses pertinentes et intéressantes à dire » explique aujourd’hui Barbara Darnet-Malaquin.

Le Conseil Municipal des Jeunes n’a pas l’intention d’être un gadget : réunions dans la grande salle du conseil municipal à l’Hôtel de Ville, écharpes tricolores pour les élus, budget dédié pour la réalisation des projets (peut-être autour de 10-15 000€, à déterminer)… Tout est prévu : « ça a un aspect pédagogique pour qu’ils découvrent leurs droits et leurs devoirs, apprennent à connaître les institutions, comment on monte un projet… C’est un outil important de citoyenneté » ajoute l’adjointe au maire.

Au total ce sont 42 collégiens – 2 par établissement, un garçon et une fille – qui seront élus. Pour le premier scrutin, leur mandat sera de 18 mois. Puis, à partir d’octobre, il y aura une élection chaque année juste après la rentrée auprès des classes de 4ème et le mandat sera de deux ans, jusqu’à la fin de la 3ème.

« On a voulu calquer le système sur les élections départementales avec l’élection d’un binôme mixte » précise Barbara Darnet Malaquin. Cependant, ces duos seront composés d’un titulaire et d’un suppléant et à partir de cet automne seul le premier siègera en séance. En revanche, l’ensemble des jeunes élus pourront participer aux différentes commissions qui seront créées et qui constitueront l’essentiel du travail car, au final, des séances publiques, il n’y en aura que trois par an. La toute première ce sera le samedi 30 janvier, et à l’heure où nous écrivons ces lignes c’est l’heure du dépôt des candidatures et du début de la campagne chapeautée par les équipes des établissements (publics et privés), très investies dans la création de cette institution.

« Ce que j’attends c’est des idées nouvelles (sport, citoyenneté…) et d’avoir leur avis sur des projets que nous élus avons pour la jeunesse (la patinoire, St Martin…). Savoir s’ils s’y intéressent. Il faut aller vers eux, aller les chercher. A nous de nous rendre disponible pour eux. » conclut Barbara Darnet-Malaquin, « on doit se nourrir de leur réflexion. »

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !