jeudi 9 février, 2023

Réserve parlementaire : l’analyse des subventions offertes par les députés du 37

Vous verrez que tous n’ont pas la même façon de procéder…

Pour la deuxième année, l’Assemblée Nationale a publié le montant des subventions accordées par les députés en 2014 dans le cadre de l’argent dont ils disposent dans leur réserve parlementaire. En Indre-et-Loire, cette somme cumulée est de 669 000€ pour les 5 élus au Palais Bourbon. Nous avons épluché les chiffres mais aussi les motivations des versements en comparant également avec l’année 2013.

Laurent Baumel :

Le député PS connu pour son côté frondeur a octroyé des subventions à 37 communes et organisations l’an dernier contre seulement 20 en 2013. Celles-ci sont soit de 2 000€ (pour les associations) soit de 4 300€ (pour les communes) soit un total de 130 000€ contre 123 000€ l’année précédente. On vient de le dire, de nombreuses communes sont aidées par le député (Joué-lès-Tours, Ballan-Miré, l’Ile Bouchard, Maillé, Rivière, Saché, St Epain, Thizay…) à chaque fois pour des « travaux d’intérêt local » dont l’objectif réel n’est jamais précisé.

On notera que les communes choisies n’ont pas bénéficé d’argent en 2013, ce dernier ayant plutôt été à Savonnières, Azay-le-Rideau ou Couziers. Et là, le détail de l’utilisation de l’argent était fourni : accès pour personnes handicapées, restauration d’église, réhabilitation de centre-bourg… Laurent Baumel est donc devenu plus opaque sur le fruit de ses dons. Y compris pour les associations Voyages en Guitare, Richelais Jeunesse Sportive ou Patrimoine et tradition en Ridellois. Rien non plus pour la MJC de Joué-lès-Tours. Tous doivent pourtant avoir des idées en tête lorsqu’ils sollicitent un élu…

Jean-Marie Beffara :

Lui aussi a un peu plus éparpillé sa réserve parlementaire en 2014 : 14 bénéficiaires contre 10 en 2013. 119 000€ l’an dernier, 130 000€ en 2013. Là encore beaucoup de communes aidées : St Avertin, Montrésor, Le Liège, Azay-sur-Indre… Aucune ne figure dans la liste de ses bénéficiaires de 2013. Quant au projet prévu grâce à cette manne financière (souvent autour de 11 000€ en 2014), Jean-Marie Beffara les détaille pour les associations (travaux à la Croix Rouge de Loches, amélioration de l’accueil de la FNATH37, animations culturelles des amis de St Laurent…) en revanche il ne dit rien pour les communes ce qu’il avait pourtant fait en 2013 : création de terrain multisport, rénovation de logements, travaux à l’école de Marce sur Esvres pour 20 000€…

Philippe Briand :

On n’est jamais mieux servi que par soi même. Champion des dotations dans le département (204 000€ de réserve) l’élu UMP qui est aussi maire de St-Cyr-sur-Loire profite de sa réserve parlementaire pour faire grossir les recettes de sa propre commune : +100 000€ dans les caisses, exactement comme en 2013 et à chaque fois sans nous dire pourquoi…

Par ailleurs Semblançey qui avait reçu 10 000€ en 2013 s’en voit offrir 15 000 en 2014, deux fois 1 000€ en deux ans pour l’association Les Soleils de Quentin, 5 000€ pour Les Amis du Chapiteau du Livre (de St-Cyr-sur-Loire, évidemment !), 25 000€ pour la Communauté de Communes du Bourgueillois (qui n’avait rien eu l’année d’avant) mais aussi 10 000€ pour que le centre équestre de la Grenadière (de St-Cyr-sur-Loire !!) se mette en conformité pour l’accès aux personnes handicapées. Au total il y a 14 bénéficiaires contre 23 en 2013 (pour un total record de 264 500€).

Jean-Patrick Gille (photo) :

Le député PS de Tours avait donné 12 subventions et 128 000€ en 2013, il en a versé 14 pour 130 000€ en 2014. C’est le seul à donner de l’argent en dehors de la Touraine : 10 000€ pour Romeurope, une association qui compte faire une étude sur les parcours d’insertion des Roms. L’année précédente, il avait financé l’Aven à Lyon pour de l’aide à la recherche épidémiologique. C’est aussi le seul élu de l’Assemblée d’Indre-et-Loire qui ne finance pas de communes. Parmi ses bénéficiaires il y a donc l’association des accidentés de la vie 37 (pour des ordinateurs), 10 000€ pour Aides et ses actions de réduction des risques sexuels, 10 000€ pour l’Association des Paralysés de France et leur flashmob (ça fait quand même cher le flashmob !) et 25 000€ pour la Protection Civile 37. Aucun n’avait été aidé en 2013.

Claude Greff :

L’autre élue UMP de la Touraine n’a aidé que 7 structures en 2014 pour un total de 67 000€, c’est donc elle qui dépense le moins. En 2013 il y avait 11 lignes sur la facture et 124 000 octroyés (1 000€ de plus que Laurent Baumel).

Alors que pour le premier bilan communiqué on ne trouvait que des communes, cette fois-ci la députée a ajouté quelques associations : 3 000€ pour l’ACA Foot à Amboise, 1 000€ pour l’école de Musique intercommunale Christian Pommard de Blère. En revanche, on ne sait pas à quoi ça servira hormis pour le « fonctionnement ». Cependant elle est plus bavarde sur l’argent apporté aux communes : restauration des portes de l’église de Sublaines pour 6 000€, encore une histoire de porte au cimetière de La Ville aux Dames, l’équipement de la nouvelle classé de Chargé (3 000€)…

Olivier COLLET

Pour explorer encore plus en détail voici le lien du site de l’Assemblée Nationale.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !