Tours

Opéra de Tours : trio vocal exceptionnel pour conclure la saison

L’œuvre la plus marquante de la saison.

Pour son dernier Opéra de la saison le Grand Théâtre de Tours a programmé « Andréa Chénier » d'Umberto Giordano sur un livret de Luigi Illica qui a beaucoup travaillé pour Giacomo Puccini.

Cet opéra qui raconte les amours du poète avec Madeleine de Coigny sous la révolution a nécessité des décors et des costumes (tous fabriqués par l'atelier couture du Grand Théâtre) d'une grande beauté.

Pour interpréter les 3 rôles principaux il faut avoir un trio vocal exceptionnel, Chénier (ténor), Madeleine (soprano), et Gérard (baryton), qui aime lui aussi Madeleine. Pari gagné, car Renzo Zulian, Béatrice Uria Monzon, Marco Caria montrent tout leur talent au cours des 4 actes, accompagné par l'orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire/Tours sous la baguette de Benjamin Pionnier et les Chœurs de l'Opéra.

Le restant de la distribution n'a pas à rougir de sa prestation tout aussi flamboyante que les rôles principaux. A noter la présence d'un membre du chœur, Mickaël Chapeau dans le rôle de l'Abbé, qui lui aussi montre toute l'étendue des talents que le chœur recèle en son sein.

Pour cette dernière, cette œuvre restera très certainement la plus marquante de la saison tant par la qualité de ces interprètes, que la qualité des costumes et des décors mais également de la mise en scène de Pier Francesco Maestrini qui a su restituer la période de la révolution avec beaucoup de réalisme.

Roger Pichot