Tours

Tours a désormais son école de magie

Pour apprendre à deviner des cartes, faire disparaître des balles ou créer ses tours.

« On peut progresser rapidement en magie » : ça c’est Victor Capron qui le dit. Et il sait de quoi il parle. A 24 ans, ce jeune Normand a débarqué à Tours après son bac L pour 5 ans d’études de psychologie/ Aujourd’hui, il est magicien professionnel. « J’ai voulu commencer à 8 ans, en rencontrant un magicien entre deux galeries du Musée Grévin à Paris. Mon oncle m’a ensuite emmené au musée de la magie et m’a acheté une cassette VHS dans la boutique. »

Très vite, le petit garçon commence à faire des tours à sa famille, qui le trouve très doué. Repéré par un magicien parisien, il fait sa première scène à l’âge de 14 ans devant 750 spectateurs. Autodidacte, Victor Capron enchaîne ensuite les petits boulots en parallèle des études avant de rencontrer ses complices à sa majorité : Pierre, Baptiste, et Sylvain. Le quatuor crée alors Next Level Illusion, un groupement de magiciens qui se produit dans les mariages ou les comités d’entreprises.

Des cours et des stages dès la fin octobre

Pour 2017, le jeune homme veut franchir une étape supplémentaire. Il prépare l’apparition d’un premier livre pour décembre afin d’apprendre une vingtaine de tours mais surtout il vient d’ouvrir la première école de magie tourangelle Rue du Commerce : « il y en a déjà plusieurs à Paris mais les prix sont prohibitifs. Notamment parce que la magie doit rester plus ou moins confidentielle… »

La discrétion, l’une des grandes qualités des magiciens. Parmi les règles qu’ils doivent respecter : ne pas dévoiler ses secrets, les fameux « trucs ». Ou encore ne jamais faire deux fois le même tour à quelqu’un. Ce samedi, Victor Capron les a cependant légèrement transgressées en organisant une initiation au Court Circuit de la Place de la Victoire.

Moins d’une heure pour apprendre un tour de cartes

Sur des tables recouvertes de tapis noirs feutrés, il commence par une démonstration en retrouvant une carte choisie au hasard par une participante puis en faisant apparaître une seconde balle dans sa main alors qu’elle était persuadée d’en avoir une seule quelques secondes plus tôt. Des tours qu’il répètera plusieurs fois pour que tout le monde puisse en découvrir le mécanisme… Et en fait, c’est presque simple. Avec un peu d’entraînement, des répétitions et – surtout – une mise en scène bien travaillée, ça semble tout à fait jouable. Car le magicien est aussi un acteur.

« On peut commencer avec des jeux de cartes à 2-3€ même si certains atteignent 30 voire 90€ » explique Victor Capron entre deux tours. Très à l’aise, joueur et taquin, le jeune magicien s’amuse à perturber ses spectateurs, à distinguer des micro-expressions pour enrichir l’effet de ses performances. Au final, il prouve qu’avec un peu d’adresse et de technique, on peut facilement tromper gentiment son entourage. Des gestes qui s’apprennent sur des durées de 5 mois à raison de 2h par semaine. Les cours débutent fin octobre et début novembre pour 380 à 450€. Un stage est aussi prévu le week-end du 18-19 novembre pour 100 à 140€ avec 14h de magie non stop.

Olivier Collet