Tours

Christine Fauquet se lance pour être élue au Sénat

Elle veut mener une liste centriste pour le scrutin du mois de septembre.

En Indre-et-Loire, la droite et le centre étaient globalement unis pour les élections législatives de juin dernier (malgré des dissidences dans le Lochois et le Chinonais). Pas sûr qu'il en soit de même pour les élections sénatoriales qui approchent à grands pas : ce sera en septembre (seuls les grands électeurs désignés par les élus participent à ce scrutin).

Alors que le président LR du Conseil Départemental 37 Jean-Gérard Paumier vient d'annoncer qu'il ne se lancerait pas dans la bataille (laissant ainsi un boulevard au maire de Tours Serge Babary qui pourrait se présenter), les centristes ont bien l'intention de se faire entendre.

Ce lundi, Christine Fauquet a donc annoncé qu'elle alait mener une liste en vue de devenir sénatrice d'Indre-et-Loire. Maire de Saint-Règle, conseillère régionale d'opposition élue sur la loiste d'union LR-UDI en 2015, elle part du principe qu'il ne faut plus "opposer les uns aux autres, de privilégier la Métropole et de favoriser l’Etat centralisé au détriment des services publics de proximité, de réduire les moyens financiers de nos collectivités pour compenser les dérives de l’Etat. Je souhaite représenter dans les débats importants sur lesquels le Sénat sera sollicité, les communes rurales et péri urbaines mais aussi la Métropole. Nos enjeux de développement sont conjoints et stratégiques pour maintenir et développer une activité économique, touristique, agricole forte."

Pour les sénatoriales, les candidats tourangeaux doivent présenter une liste comportant trois noms. Christine Fauquet embarque notamment avec elle un conseiller départemental de Tours : Thomas Gelfi (qui a été élu en binôme avec Céline Ballesteros en 2015). En troisième position, on retrouvera Valérie Gervès, elle aussi conseillère départementale et première adjointe du maire de Loches Marc Angenault (elle dirigeait sa campagne pour les législatives ce printemps, lorsqu'il s'était présenté en dissident de droite face à la présidente de l'UDI37 Sophie Auconie).

Avec Thomas Gelfi et Valérie Gervès, Christine Fauquet forme donc un trio hybride de personnalités de la droite et du centre d'Indre-et-Loire espérant faire tomber "des clivages anciens". Même si elle se dit soutenue par de nombreux élus, elle devra batailler sec face à une liste Les Républicains qui partira favorite grâce à son nombre d'élus importants en Touraine. Elle a cependant une carte à jouer. Tout dépendra aussi de la position qu'elle adoptera vis-à-vis des actions du gouvernement.