dimanche 29 mai, 2022

Ils inventent les écrans du futur depuis Tours et Neuvy-le-Roi

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Distributeur exclusif d’écrans transparents en France, Infotech Innov’ fait le pari que cette technologie s’imposera très vite dans notre quotidien.

Imaginez un miroir sur lequel vous pouvez consulter la météo depuis la salle de bain avant de vous habiller le matin… Ou un distributeur automatique depuis lequel vous pouvez examiner les ingrédients des friandises afin de vérifier que vous ne ferez pas d’allergie en l’achetant. Pour certains, cette intrusion de la technologie dans la vie de tous les jours fait peur, pour d’autres elle est source de progrès. En tout cas elle gagne des parts de marché et des Tourangeaux sont en première ligne comme l’équipe d’Infotech Innov’.

Installée entre la Rue du Commerce de Tours et un showroom de Neuvy-le-Roi à une demi-heure au Nord, l’entreprise fondée par Kévin Descoubes et Paul-Auguste Germain compte aujourd’hui trois structures (également Infotech Network et l’agence web KERNL) avec 11 personnes qui parient notamment sur le développement de ce que l’on appelle les écrans transparents. Il s’agit en fait d’écrans tactiles semblables à ceux de nos smartphones et tablettes mais qui permettent aussi de voir ce qu’il y a derrière. Très utile par exemple pour les commerçants qui veulent proposer des objets en vitrine et afficher des informations complémentaires (Monaco Télécom en a par exemple acheté pour sa boutique dans la principauté). Dans le jargon commercial on appelle ça « enrichir l’expérience client » en permettant par exemple de comparer les modèles, visionner des vidéos de démonstration… Les possibilités sont infinies.

Des distributeurs de vins au verre interactifs pour les bars

Cette technologie d’écran transparent vient de Corée du Sud. Développée par Samsung, elle n’est pas exploitée directement par le géant de l’électronique mais une entreprise locale a acheté le brevet et Infotech Innov’ a signé avec elle un contrat d’exclusivité pour la France. Elle achète donc des écrans qu’elle transforme ensuite en produits fonctionnels pour ses clients, exclusivement des professionnels pour l’instant et sans doute de grands groupes dans un futur proche. Actuellement, les développeurs travaillent sur plusieurs projets, plus ou moins en lien avec des écrans transparents : un système de distributeurs de vins au verre ou encore sur le futur des machines à confiseries que l’on croise dans les gares ou les stations-services. Ils imaginent aussi des miroirs connectés pour les chambres d’hôtel ou le sèche-serviette de demain avec diffuseur d’odeurs et enceintes bluetooth.

Pour remonter l’histoire : Kévin Descoubes a monté sa première entreprise à 19 ans dès 2008 avant de partir en Belgique deux ans plus tard avec un projet d’agence web. S’il a fait des études pour programmer, il préfère aujourd’hui laisser cette tâche complexe à ses salariés-associés-amis qu’il embarque dans l’aventure au fil de ses projets et de ses développements. Rentré en France depuis 2014, il fait la plus grande partie du chemin avec Paul-Auguste Germain. Le tandem est très actif : il revient tout juste de son deuxième voyage à Séoul en deux ans pour rencontrer partenaires et fournisseurs et étudier les évolutions des marchés technologiques. Kevin Descoubes raconte que là-bas, en Corée du Sud, les écrans transparents sont partout, jusque dans les cabines d’essayage. De quoi imaginer de nouveaux usages en France « par exemple on peut penser à un miroir connecté avec un site de vente en ligne pour essayer virtuellement des vêtements depuis sa salle de bain et les acheter en un clic » (un peu dangereux néanmoins pour les acheteurs compulsifs…).

2 recrutements lancés

En ce moment, ce en quoi il croit le plus c’est les distributeurs de boissons et friandises recouverts d’un écran transparent. Il espère ainsi séduire prochainement un des leaders du secteur et équiper à terme 3 000 machines en France, notamment dans des entreprises : « ça permettra de savoir en direct l’état des stocks pour éviter des déplacements inutiles aux personnes chargées du réapprovisionnement. Ou encore au comité d’entreprise d’afficher des informations sur les distributeurs qui sont des endroits importants de la vie des entreprises. » Et finalement tout ça fonctionne très simplement avec des cartes mères et des boutons on/off permettant de désactiver les écrans et avoir des distributeurs (ou miroirs) on ne peut plus classiques.

Espérant finaliser son premier prototype de distributeur pour début 2016, Infotech Innov’ est donc en pleine phase de développement avec la recherche de nouveaux locaux sur Tours, le recrutement lancé pour deux développeurs supplémentaires (un pour le mobile, un pour le web) et une levée de fonds récente de 45 000€. Les rendez-vous s’enchaînent afin de convaincre que cette technologie sera bientôt indispensable. A terme, on peut même imaginer que les vitrines de nos commerces ou les vitres du tram tourangeau soient interactives et dynamiques, les écrans remplaçant le verre et affichant informations, promos, vidéos ou publicités…

Olivier COLLET

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !