lundi 6 février, 2023

MORT DE JEAN GERMAIN : Serge Babary perd « un ami »

Le maire de Tours réagit au décès de son prédécesseur.

Quelques heures après l’officialisation de la mort du sénateur PS de Tours Jean Germain, maire de Tours de 1995 à 2014, son successeur Serge Babary a tenu une conférence de presse dans la salle des mariages de l’Hôtel de Ville de Tours en prélude de l’ouverture du Conseil Municipal : « je viens de perdre un ami. C’est une nouvelle dramatique qui nous laisse vide, sans voix. J’adresse mes condoléances à la famille de Jean Germain avec une pensée particulière pour ses deux fils. Je veux en outre saluer le travail, l’énergie, le dévouement qui furent ceux de Jean Germain toujours au service des Tourangeaux et de la ville de Tours dans laquelle il était né et à laquelle il était si attaché. Il faut ainsi rendre hommage à l’oeuvre accomplie par celui qui s’est investi pendant de si longues années. Il aura en effet accompagné le développement de la Ville comme de l’agglomération de Tours avec une volonté et une détermination qui forcent l’admiration,  même pour ceux qui se sont opposés à ses idées.. Nous avions du respect et de la considération l’un pour l’autre et je crois pouvoir dire une certaine affection. La ville est en deuil. C’est un coup de tonnerre, j’ai mille pensées qui me reviennent. Ce qu’il a vécu ces derniers jours c’était un chemin de croix « 

Serge Babary a également annoncé la mise en berne des drapeaux de la commune jusqu’aux obsèques de Jean Germain. Un registre de condoléances sera également installé dès ce mercredi dans le péristyle de l’Hôtel de Ville. Questionné par la presse, le maire de Tours a indiqué que les propos accusatoires de l’avocat de Jean Germain envers la ville de Tours étaient déplacés et malvenus.

Les autres réactions au décès de Jean Germain

A sa suite, le député PS Jean-Patrick Gille, chef de l’opposition municipale, a évoqué « un drame » : « Pour nous Jean Germain était un bâtisseur, un visionnaire, un serviteur. Un élu respecté et estimé mais avant tout un ami. Sa disparition nous submerge d’émotion. Jean Germain aimait construire l’avenir, tant pour les projets du territoire que pour les différentes équipes avec qui il a travaillé. Je suis convaincu que les Tourangeaux garderont l’image de ce Maire totalement dévoué à sa ville et n’ayant d’ambition que pour elle. Ils sauront lui rendre dans les prochains jours l’hommage qu’on lui doit. » Il a annoncé ensuite le retrait du groupe d’opposition de la séance après la minute de silence observée par les élus puis l’hommage rendu à Michel Le Du, conseiller municipal décédé dans la nuit du 28 février au 1er mars. Une minute de silence a là aussi été observée en sa mémoire.

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !