lundi 6 février, 2023

TOURS : Un salon pour une beauté sans artifices

Le beau projet de trois étudiants en com’ de l’IUT s’achève vendredi soir… Présentation.

Cécile, Astrid et Ismaël n’ont pas honte de l’avouer : le projet qu’ils montent depuis un an et demi a fait changer leur regard sur les autres, notamment lorsqu’ils croisent des gens dans la rue. Etudiants en communication à l’IUT de Tours, ils organisent ce vendredi soir le salon « En Apparence », un événement « contre les diktats de la beauté dans les médias », notamment l’extrême maigreur ou la retouche compulsive des photos.

« Au départ, on est partis pour organiser une exposition photo avec des portraits d’étudiants retouchés ou non » explique Cécile. Finalement, ils ont été beaucoup plus loin dans leur projet puisqu’Arcades Institute accueillera de nombreux pôles et intervenants pendant 4h : la fameuse expo photo, un match d’improvisation centré sur le thème de l’événement avec les étudiants du Fruit, la présence d’un psy et d’un médecin pour expliquer quels sont les dangers sur la santé de l’omniprésence de ces codes de beauté ou encore des ateliers ludiques : « on va notamment demander à des étudiants des Beaux-Arts de dessiner des personnes sans les voir. Celles-ci leur seront décrites par d’autres participants qui ne connaissent pas le sujet du dessin parce que l’on a remarqué que lorsqu’une personne se décrit, elle a tendance à s’enlaidir ».

Un salon militant pour une beauté plus naturelle

Cécile et ses partenaires le reconnaissent sans détour : « En Apparence » est un salon militant. « Nous voulons que les gens se rendent compte que ce que l’on voit dans les médias ce n’est pas la réalité. Ces femmes et ces hommes que l’on voit n’existent pas. Leurs mensurations sont impossibles ! Ils sont déjà très beaux mais toujours retouchés, amaigris. Pourquoi ? » Et de vouloir déclencher un électrochoc chez les participants : « Nous voulons qu’ils comprennent qu’ils n’ont pas besoin ‘être autant complexés. Bien sûr, certaines personnes ont plus d’avantages que d’autres mais il ne faut pas vouloir se changer, avoir confiance en soi ! »

Ce qui motive les trois jeunes étudiants Tourangeaux, c’est aussi que leur combat semble avoir un écho grandissant dans la société : « les médias commencent à parler des retouches abusives. Le mouvement se développe. Ca ne mettra peut-être pas un an pour tout changer mais les choses peuvent évoluer au fil des années » précise Cécile. Il est vrai que de plus en plus de marques font par exemple appel à des mannequins qui font un tour de taille supérieur au 34. Récemment, on a même beaucoup entendu parler de Winnie Harlow et de sa peau blanche et noire vu qu’elle souffre de la même maladie que Mickael Jackson. Le tout ne l’empêchant pas d’être mannequin.

« Depuis qu’on travaille sur ce salon, certaines réflexions d’étudiants que l’on pouvait faire n’ont plus lieu d’être quand on croise quelqu’un. On accepte plus la différence, ça nous a fait grandir. La réalité est moins faussée » témoignent encore les trois étudiants qui espèrent maintenant voir défiler un maximum de « cobayes » vendredi de 17h à 21h chez Arcades Institute Place de la Monnaie. L’entrée est gratuite (et il y a une buvette !).

Olivier COLLET

Plus d’infos sur la page Facebook En Apparence

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !