samedi 28 janvier, 2023

Sécurité routière – passages piétons : vous la sentez venir la fronde ?

Ça ne devrait pas tarder…

Face à la hausse de la mortalité routière en France en 2014 (+3,7%, du jamais vu depuis 12 ans), le gouvernement compte mettre en place 26 mesures pour faire repasser ces chiffres dans le vert et donc améliorer la sécurité sur les routes en France. Ce lundi soir, celle qui est la plus commentée c’est l’interdiction des oreillettes pour les conducteurs, restreignant encore l’usage du téléphone au volant. On parle aussi beaucoup de la baisse du taux d’alcolémie autorisé pour les jeunes (0,2g au lieu de 0,5g pour les autres). Mais une autre disposition risque d’entraîner des complications, en l’occurence celle qui interdit un stationnement à moins de 5m d’un passage piéton, sauf pour les deux-roues.

Sur le principe, cette mesure semble intelligente et utile, notamment pour la sécurité des enfants. Alors pourquoi il risque d’y avoir souci ? Imaginez : aux abords d’un passage piéton, il est fréquent de trouver une, deux voire quatres places de parking accolées et qui vont donc devoir disparaître. Multipliez par les dizaines de points de traversée de Tours par exemple et vous obtiendrez le nombre de places supprimées. Sans doute plusieurs centaines, même si du coup on profite de ces espaces pour créer des emplacements pour vélos ou motos. Et quand on supprime des places de stationnement en ville, en général, ça soulève les foules. Les riverains, les visiteurs occasionnels et les commerçants (souvenez-vous du débat lors de la fermeture du parking du Jardin François Ier pour les travaux du Haut de la Rue Nationale). En plus de ça, un renforcement des amendes est d’ores et déjà prévu pour les contrevenants. Alors, on parie que ça va râler ?

Olivier COLLET

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !