vendredi 12 août, 2022

Auberge de jeunesse, budget voté en mars, fleur d’or… les petites phrases du conseil municipal

Morceaux choisis des débats de ce lundi soir en mairie de Tours

« Moins il y a de gens au courant d’un projet, mieux ça vaut » (Serge Babary). Devant une opposition décidant de s’acharner sur le projet évoqué d’ouverture d’une auberge de jeunesse dans le secteur du Haut de la Rue Nationale à Tours, le maire a tenté tant bien que mal de botter en touche arguant qu’il était très peu au courant de ce dossier plutôt porté par la Société d’Équipement de la Touraine et Tour(s)Plus, que ça ne faisait pas partie du projet global du chantier à l’ordre du jour et que les négociations devaient rester confidentielles pour éviter de faire capoter le projet mais le Modem, les socialistes et les Verts sont revenus à la charge à plusieurs reprises pour tenter d’en savoir plus. Au final on a eu le droit à de grands débats stériles et une seule info : il y a un appel d’offre en cours, une vente immobilière de lancée pour un bâtiment appartenant à l’université et basta. Et à la question de savoir si cette éventuelle auberge de jeunesse (aux prix bas par définition) fera « concurrence » aux deux projets d’hôtels plutôt haut de gamme lancés, on a presque envie de rire.

 

Vers une nouvelle école aux Deux Lions ? Le quartier du sud de Tours étant en train de se peupler progressivement, la question est de savoir si une école y est nécessaire. En tout cas ce ne sera pas pour tout de suite : « il y a des jeunes qui s’installent mais aussi des personnes plus âgées, donc une population peu homogène. Il faudra faire un point sur la situation des habitants » a explique Serge Babary qui renvoie donc le débat…

 

« Quelles sont vos motivations pour justifier le report du débat d’orientation budgétaire en janvier et le vote du budget en mars ? » (Jean-Patrick Gille, PS). L’élu d’opposition également député a voulu savoir pourquoi la réunion de ce lundi n’était pas consacrée au budget 2015 , un mois après la présentation de l’audit des finances de Tours. « Une première depuis 20 ans » a explique David Chollet pour les Verts. Le maire Serge Babary a utilisé l’argument de sa récente arrivée aux affaires : « on ne veut pas un débat à la sauvette. On a encore à travailler sur le budget. Notre équipe reprend les responsabilités après 19 ans. Il faut trouver 6 millions d’euros d’économies l’an prochain, ce n’est pas simple. Le budget sera donc voté en mars pour proposer un travail sérieux, qui tiendra compte des résultats de 2014 pour ne pas avoir à y revenir plusieurs fois comme c’était le cas auparavant ». Le premier magistrat a par ailleurs tenu à rassurer les associations qui auraient un besoin urgent d’avances de subventions avant le vote du budget de la ville : ce sera possible.

 

« Des fleurs se sont épanouies sur des terreaux que nous avons su rendre fertiles » (Nadia Hamoudi, PS). L’élue d’opposition concluait un (long) propos destiné à rappeler que la précédente administration Tourangelle avait beaucoup œuvré dans l’obtention de la fleur d’or récemment remise à la ville pour la qualité de son fleurissement, un héritage par ailleurs largement accepté et salué par l’actuelle majorité. Et les agents des parcs et jardins ont été chaleureusement remerciés pour leur travail.

O.C.

À lire sur Info Tours

Recherche

Suivez l'actualité en temps réel

À noter dans vos agendas

  • Agenda

Articles populaires

Agenda
Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !