lundi 28 novembre, 2022

Joué-lès-Tours : la ville dévoile son plan de sobriété pour faire face aux coûts énergétiques

Si la hausse des coûts énergétiques impacte fortement les particuliers, les collectivités sont également concernées. Chacune tente donc de limiter l’augmentation. Cette semaine c’est la ville de Joué-lès-Tours qui a dévoilé ses mesures face à cette situation.

En préambule, le maire de la commune Frédéric Augis évoque les mesures déjà prises ces dernières années : installations de lampes LED pour l’éclairage public, parc automobile en électrique, chaufferie biomasse… malgré tout, le contexte actuel force à aller plus loin, la facture étant multipliée par 4 en un an (de 1 à 4 millions d’euros).  

Mise en route du chauffage retardée et baisse des températures générales

Parmi les mesures à court-terme citons notamment la mise en route tardive du chauffage dans les bâtiments publics, puisque celle-ci interviendra cette année que le 7 novembre avec une température maximum à 19°C. Si les gymnases seront eux allumés le 24 octobre, la température sera mise à 14°C au lieu de 16°C habituellement.

Autre baisse de température : celle de l’eau de la piscine Bulle d’O et de la piscine Alouette avec une baisse d’1 degré. Quant à l’air de ces structures il sera baissé lui de 2°C.

Ça c’est pour le chauffage. Concernant l’électricité et notamment l’éclairage public, les bâtiments municipaux resteront éteints à partir de 22h chaque soir.

Enfin, sujet de fin d’année, les illuminations de Noël sont maintenues mais seront éteintes à partir de 23h au lieu de 1h du matin les années précédentes.

Enfin pendant la période de vacances de Noël, certaines structures municipales (Espace Malraux, Espace Tremplin, Espace Clos Neuf, les services techniques du Boulevard Jean Jaurès) seront fermées et les services et agents concernés seront regroupés à l’Hôtel de Ville afin de limiter les coûts de fonctionnement là-encore.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !