lundi 28 novembre, 2022

Ce qu’il faut savoir sur le nouveau site Primagaz à Druye

Près de 6 ans qu’on en parle et voilà le projet abouti. Ouvert en 1939, le site historique de Primagaz Saint-Pierre-des-Corps a déménagé une grande partie de ses activités plus à l’ouest sur la commune de Druye, au bord de l’A85 (il y a même une sortie d’autoroute spéciale pour y accéder). Cette migration s’est faite de façon forcée, l’ancien camp de base étant situé très près des habitations, faisant courir des risques aux riverains en cas d’accident industriel.

Le déménagement étant moins cher que la rénovation des installations (25 millions d’€ d’écart lors du premier chiffrage de 2016), c’est cette première solution qui a été retenue malgré de fortes oppositions locales à Druye.

A Druye, c’est donc un site de stockage de gaz de pétrole liquéfié qui est entré en service au printemps 2022. Un GPL présenté comme « 100% écoresponsable » par l’entreprise qui envisage de distribuer exclusivement des énergies renouvelables à l’horizon 2040. D’une superficie de 100 000m², le lieu dispose d’une capacité de stockage de 400m3 de propane. « Seuls 10% des espaces sont artificialisés » affirme encore Primagaz (et 38% du périmètre clôturé). « Cette action favorise la libre circulation de la faune ainsi que des plus gros mammifères qui peuvent s’abreuver dans le bassin naturel » veut insister la communication, en réponse aux opposants qui dénonçaient une gabegie pour l’environnement, évoquant notamment le grand nombre de camions mis sur les routes.

Parmi les aménagements effectués : la construction d’un crapauduc pour le passage des amphibiens ou l’aménagement de nouvelles zones herbeuses et humides (2 500m²) pour la faune. 180 arbres ont été plantés.

« Capable de couvrir une zone de chalandise de 150 kilomètres de rayon, le site garantit la fourniture d’énergie à six départements de manière sécurisée et durable. Cela représente entre 30 et 35 clients par jour, soit à peu près 6 000 livraisons par an. Ce site va permettre de stocker du propane, qui une fois approvisionné sur site, est rechargé pour livraisons chez les clients » détaille la société qui abreuve la Touraine, Blois ou Saumur, voire Poitiers et Châteauroux. Cela représente 15 camions quotidiens en période hivernale.

Le démantèlement du site de Saint-Pierre-des-Corps est lui en cours et doit s’achever en mars 2023. Des bureaux devraient rester sur place.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !