dimanche 25 septembre, 2022
  • Avoine saison culturelle

Tours Métropole : les chiffres clés des orientations budgétaires

Les orientations budgétaires prévues pour 2022 ont été présentées ce lundi 28 février aux élus métropolitains. Voici les principaux chiffres à retenir

121,9 millions d’euros d’investissements

Tours Métropole prévoit de réaliser 121,9 millions d’euros d’investissements cette année. L’an passé la collectivité avait prévu 129 millions d’euros et réalisé finalement 93 millions.

Parmi les principaux postes de dépenses envisagés, 6,9 millions d’euros sont fléchés pour les zones d’activités ou la rénovation de place du Grand Marché. 3,8 millions d’euros iront au soutien à la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur. Le tourisme bénéficiera de 2,3 millions d’euros, la transition énergétique de 2,8 millions d’euros, la gestion des déchets 5,1 millions. 5 millions d’euros sont affectés au développement urbain (notamment pour la réhabilitation de logements sociaux)

Comme chaque années les infrastructures (voirie, ouvrages d’art…) auront un gros poste de dépenses avec 14,7 millions d’euros. 7 millions d’euros iront pour les équipements sportifs (piscine de Fondettes, équipements à Parçay-Meslay et Chanceaux-sur-Choisille notamment).

Enfin le tramway et la ligne deux bénéficiera de 6,6 millions d’euros. Un montant qui sera emprunté et reversé au Syndicat des Mobilités. 

372 millions d’euros de dette

A la fin 2022, les dettes cumulées de Tours Métropole et du Syndicat des Mobilités devrait être de 372 millions d’euros contre 375 un an plus tôt. Dans le détail cette dette s’élève à 136 millions d’euros pour la Métropole et 236 millions d’euros pour le Syndicat des Mobilités. Cette dernière repose essentiellement sur la réalisation de la première ligne du tramway.

34 millions d’euros d’emprunts

Pour réaliser les investissements prévus, la Métropole envisage 34 millions d’euros de nouveaux emprunts (42,5 millions d’euros en comptant les budgets annexes de l’eau et d’assainissement). Parmi ces emprunts, 6,6 millions d’euros seront contractés pour la deuxième ligne de tramway et reversés à ce titre au Syndicat des Mobilités en charge du projet.

150,3 millions de recettes fiscales

Les recettes fiscales de Tours Métropole, devraient s’élever à 150,3 millions d’euros cette année, soit une hausse de 4 millions d’euros par rapport à 2021. Christian Gatard, vice-président aux finances a tenu à préciser que les taux y compris ceux liés aux déchets n’augmenteront pas cette année. En revanche une nouvelle taxe, la Gemapi (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) voit le jour (2,1 millions d’euros de rentrées pour l’intercommunalité).

220,7 millions d’euros de recettes de fonctionnement

Sur la section fonctionnement qui comprend essentiellement les dépenses courantes, Tours Métropole prévoit 220,7 millions d’euros de recettes provenant des recettes fiscales donc mais aussi des dotations de l’Etat (47,6 millions d’euros) ou encore des produits de service.

200,5 millions de dépenses de fonctionnement

Côté dépenses de fonctionnement, le montant s’élève à plus de 200 millions d’euros et comprend notamment les charges à caractère général (65,4 millions d’euros) et les charges de personnel (67,7 millions d’euros). Tours Métropole va reverser également 47,2 millions d’euros aux communes. L’écart entre les recettes et les dépenses de fonctionnement permet de dégager un autofinancement de plus de 19 millions d’euros qui sera reporté dans la section investissements pour les dépenses envisagées.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !