jeudi 23 septembre, 2021
Ville de Tours - Mission Locale
Tours Métropole - Enquête Filbleu

Trains Intercités : la région demande leur rénovation et plus de dessertes

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Elle refuse pour l’instant que la gestion de ces lignes lui soit transférée.

Pour aller de Tours à Paris ou de Tours à Lyon en train vous avez deux solutions : le TGV et les Intercités. Le premier choix est souvent onéreux mais rapide et direct, le second moins cher mais plus long. Néanmoins, comme il s’arrête dans plein de petites gares, il permet à bon nombre de voyageurs de prendre un train plus facilement que s’ils devaient se rendre dans les plus grandes villes, voilà pourquoi on les appelle aussi Train d’Equilibre du Territoire (TET).

Pratiques, donc, les Intercités. Mais pas vraiment rentables. Si bien que la SNCF aimerait bien refiler le bébé aux régions, qui gèrent déjà les TER. Et ça, la région Centre-Val de Loire a bien du mal à l’accepter, en tout cas dans l’état actuel des choses. Lors de sa dernière sessions plénière jeudi 25 février, elle a fait adopter un voeu afin d’exiger de la SNCF des engagements clairs pour l’avenir des TET Paris-Tours, Tours-Caen, Nantes-Tours-Lyon ou encore Paris-Orléans-Limoges, extraits :

« Un désengagement de la SNCF de ces lignes TET dans le cadre d’un transfert aux régions ne peut se faire alors que le matériel roulant est trop souvent à bout de souffle et que les investissements pour le renouveler s’annoncent importants.

L’Etat doit s’engager dès maintenant sur le renouvellement des matériels et ce, avant toute négociation de transfert aux régions. Le rôle des Régions dans l’organisation du transport ferroviaire ne peut être réduit à une simple variable d’ajustement. Nous attendons donc de la SNCF et de l’Etat des engagements sur le maintien des lignes TET existantes dont la pertinence ne saurait se réduire au nombre de voyageurs quotidiens alors même que le service n’a eu de cesse de se dégrader ces derniers années. 

Considérant l’importance de ces liaisons pour nos concitoyens, notamment parmi les territoires les plus ruraux, la Région Centre-Val de Loire condamnera toutes discussions susceptibles d’ouvrir la voie à la disparition de ces liaisons TET. Nous souhaitons, tout au contraire, que les dessertes soient augmentées et les correspondances nationales optimisées afin de rendre à l’offre TET toute son attractivité et ainsi pérenniser ces lignes. »

Concerts d'automne
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !