mardi 29 novembre, 2022

Risque de feux de forêt : les pompiers d’Indre-et-Loire sur les dents

Cela fait presque une semaine que la Gironde souffre avec deux feux d’une intensité exceptionnelle à La Teste-de-Buch et à Landiras. Plus de 15 000 personnes ont été évacuées, le département est ravagé et les pompiers peinent à ralentir les flammes attisées par du vent. Le tout sous plus de 40° l’après-midi.

Quelques centaines de kilomètres plus au sud, la Touraine ne vit pas du tout les mêmes choses. Malgré des températures intenses et une sécheresse problématique le département subit seulement de petits feux de broussailles ou de champs. C’est déjà trop car cela détruit des récoltes, des bois, des bâtiments agricoles… Mais surtout on sait qu’il ne faut pas grand-chose pour qu’un incendie devienne incontrôlable et se mettre à ravager des dizaines, des centaines voire des milliers d’hectares. C’est notamment pour ça que plus de 60 feux d’artifice ont été interdits par la préfecture la semaine de la Fête Nationale.

Alors que certains pompiers tourangeaux ont été envoyés en renfort dans des départements voisins, les autorités tourangelles précisent ce lundi comment elles s’organisent pour éviter une catastrophe écologique.

L’Indre-et-Loire est placée en alerte rouge avec risque d’incendie très sévère. « Face à cette situation inédite, il est de la responsabilité de tous d’être vigilants et d’éviter toutes actions génératrices de flammes telles que les jets de mégots » indique notamment la préfecture (on rappelle aussi que les barbecues sauvages sont interdits). Des zones à risque maximal ont été identifiées, il y en a 12 : Channay-sur-Lathan, Ambillou, Amboise, Loches, Boussay, Barrou, Manthelan, Chambourg-sur-Indre, Marigny-Marmande, Chinon, Richelieu et Bourgueil.

Pour réagir rapidement à tout départ de feu, des moyens de pompiers ont été prépositionnés à proximité des zones les plus exposées, et en particulier dans les milieux accidentés.

Dans le détail, 4 détachements préventifs de deux camions citernes forestiers ont été positionnés dans les zones les plus critiques et dans les casernes de pompiers de Cléré-les-Pins, Ligueil, Azay-le-Rideau et Bourgueil. En plus de ça, on compte 40 autres centres disposant de camions citernes forestiers qui ont posté des sapeurs-pompiers prêts à agir rapidement.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !