mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

Les amis de Zemmour à l’assaut de la Touraine

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

“La Touraine est ma région préférée” aurait déclaré Eric Zemmour dans une émission télévisée. Une phrase qui a visiblement inspiré Stanislas de La Ruffie, vieux routard de l’extrême-droite tourangelle et ancien conseiller régional RN, désormais éloigné du parti de Marine Le Pen. Il présentait en ce 22 octobre le collectif tourangeau des amis de Zemmour devant quelques journalistes.

Revenu de son engagement au RN, cet avocat au verbe facile n’y voit plus qu’une coquille vide. Il dit se mettre désormais “à la disposition d’Eric Zemmour, s’il se déclare candidat” (à l’élection présidentielle), et joint le geste à la parole en mettant en place un premier réseau de soutien dans le département.

A la tête de ce collectif encore informel, M. de La Ruffie était accompagné de Françoise Amiot, élue multi-cartes. Ex-adjointe aux finances de la mairie de Tours sous Serge Babary, un temps proche de LREM (candidate aux sénatoriales), puis ralliée à l’ex-maire de Tours Christophe Bouchet, Madame Amiot fait-elle preuve de simple curiosité ou d’opportunisme ? Elle incarne en tout cas la vision Zemmourienne de “l’union des droites”, à savoir un glissement vers une droite dure, souverainiste, et décomplexée.

A la droite de ces deux vieux routards, le seul responsable officiel d’Eric Zemmour, le jeune et très discret Alexian Durieux s’est borné à souhaiter la candidature de son champion.

Combat civilisationnel, délitement de la société et de l’éducation, montée de la violence, lutte contre la discrimination positive, aucun thème provoquant ne manquait dans les propos de ces deux figures locales. Le grand remplacement fut également largement évoqué, M. de La Ruffie indiquant que ce constat serait actuellement partagé par 67% des français, d’après un sondage pour le magazine Challenges. Conclusion sans surprise, l’unique recours possible étant d’après eux l’ancien journaliste du Figaro, candidat supposé à la présidentielle. 

Si les troupes étaient peu nombreuses à cette conférence de presse, M. de la Ruffie affirme que le collectif suscite l’intérêt de “plusieurs centaines de personnes, issues de tous horizons, en particulier de personnes venues de la manif pour tous et des Gilets Jaunes”. Si l’on ne peut encore mesurer l’ampleur du mouvement Zemmourien en Touraine, celui-ci commence à se structurer, et n’a visiblement pas fini de faire parler de lui pour la prochaine présidentielle.

Pascal Montagne

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !