jeudi 9 février, 2023

Il y aura bientôt une liaison Tours-Rennes directe en train

Si les choses se passent comme prévu, la SNCF ne sera bientôt plus la seule entreprise à faire partir des trains depuis la gare de Tours. Ce lundi 23 janvier, la société privée Le Train a confirmé son souhait de lancer deux lignes ferroviaires entre villes du Grand Ouest, sans passer par Paris : Bordeaux-Nantes et Bordeaux-Rennes. Deux liaisons qui desserviraient la gare de Tours-Centre.

L’idée serait de proposer 5 rotations quotidiennes, avec une partie du trajet sur la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux qui n’est pas encore au maximum de ses capacités.

Si les temps de trajet, les horaires ou les prix des billets sont encore inconnus, on sait à priori dans quel type de train se feront ces voyages : ceux du constructeur espagnol Talgo qui équipe déjà l’équivalent de la SNCF en Allemagne (Deutsche Bahn) et en Espagne (Renfe). Les rames comporteraient 350 places assises mais surtout jusqu’à 40 places pour les vélos, ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui pour les TGV de la SNCF. Elles seraient par ailleurs aménagées avec une seule classe.

Le projet devrait aboutir en 2025, soit trois dans plus tard que prévu car Le Train a dû revoir son plan de bataille. Il achète finalement des trains neufs car il n’arrive pas à se procurer des rames d’occasion, malgré ses demandes à la SNCF (il y aurait notamment un problème avec des composants des machines, jugés dangereux, et interdisant leur revente). Cela dit, si la situation se débloque, la société affirme être en capacité de démarrer ses activités dès fin 2023. Elle aurait déjà toutes les autorisations nécessaires (elle compte actuellement 150 salariés).

Si Le Train parvient à se lancer, ce serait la première nouvelle compagnie privée à investir le marché du train grande vitesse en France, les autres concurrents de la SNCF étant adossés à de grandes compagnies nationales. A terme, son objectif est de proposer plusieurs lignes entre régions.

A noter aussi que Tours pourrait être desservie à l’avenir par d’autres lignes d’acteurs ferroviaires privés avec par exemple des liaisons vers la Normandie. Il a également été question du lancement d’un train de luxe par le Puy du Fou qui ferait une halte au château de Chenonceau.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !