lundi 28 novembre, 2022

[#RE-MIAM] Retour chez Gusto, table italienne dans le Vieux-Tours

Notre rubrique #MIAM est consacrée à l’actualité gastronomique tourangelle, et notamment aux nouvelles tables. Et puis parfois on retourne dans des établissements déjà testés pour savoir si c’est toujours aussi bon. Comme d’habitude on ne se présente pas à l’avance et on paye l’addition.

 

C’est ce qu’on appelle un établissement hors circuit… parce qu’il n’est pas dans une des rues les plus passantes du centre-ville de Tours. Mais ça ne veut pas dire qu’il faut fuir, au contraire. Gusto est installé Rue de la Rôtisserie dans le Vieux-Tours, entre Plume et la Place du Grand Marché. A dire vrai, on l’avait un peu oublié. Et puis on s’en est souvenu un soir où il nous fallait une table à l’improviste.

Gusto c’est un restau italien avec un escalier déstabilisant pour qui veut se rendre aux toilettes (si vous avez un peu bu, conseil : tenez-vous). Et surtout un restau italien… sans pizza. Mais qui revendique des pâtes faites maison. Pas juste de la cuisine de pâtes fraîches.

Donc allons-y pour un menu entrée-plat-dessert (26€90, prix correct). Pour les entrées on prend une planche de charcuterie (convenable, sans plus) et un caciocavallo, soit un fromage gratiné au four assaisonné au vin cuit. Si l’on connait les camemberts rôtis, munsters frits ou autres reblochons grillés d’autres établissements tourangeaux, celui-ci est un inédit. Réhaussé d’un trait de vinaigre balsamique il offre un début de repas doux et onctueux (accompagné d’un verre de vin italien de bonne facture).

La spécialité de la maison étant les pâtes, on en commande une trilogie. Ravioles aux truffes, pâtes pesto aux amandes et tomates et pâtes aux gambas (à décortiquer). Rien à redire, c’est bon. Servi rapidement et avec le sourire. Pour le dessert, on demande la panna cotta vanillée avec sa cerise griotte. Et on va citer un des convives, convaincu par le dessert mais pas par la transgression à ce qu’il a l’habitude de manger : « C’est très bon mais ce n’est pas de la panna cotta ». Cela dit, il a raison : c’est bien pour finir le repas.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !