dimanche 25 septembre, 2022
  • Avoine saison culturelle

Le Clos de la Richardière, une visite gourmande inattendue à Amboise

Amboise c’est le Château Royal avec vue sur la Loire, le Clos Lucé (dernière demeure de Léonard de Vinci), Château Gaillard et ses orangers, la tour d’or blanc, le marché du dimanche, un centre-ville à la mignonnerie reconnue, un centre d’art contemporain (Le Garage)… Et le Clos de la Richardière. Depuis le printemps 2022 cette vaste demeure ouvre ses portes à la visite avec une forte personnalité locale en guise de guide, Christophe Galland.

A la tête d’une épicerie fine ou de la marque Biscuits des Châteaux (notamment vendue au Château de Versailles), Christophe Galland est un entrepreneur amboisien reconnu. Candidat par deux fois aux élections municipales de la ville, cet homme à la formation agricole a également présidé l’union des commerçants et l’Office du Tourisme. Et depuis trois ans, c’est le propriétaire d’une grande maison construire en 1643, l’année où Louis XIV est devenu roi de France à 5 ans.

Niché au cœur d’un quartier pavillonnaire, le Clos de la Richardière est donc une demeure qui approche les 400 ans d’âge. C’était une ancienne dépendance du Château de Chanteloup (démantelé pour réutiliser ses matériaux) où l’on recevait ses invités et puis on y a produit du vin jusqu’en 1959 sur 6 des 17,5ha de terrains. Un passé auquel une parcelle de vigne d’1ha fait écho. Exploitée par le lycée viticole d’Amboise, elle produit du chenin blanc en bio. Et c’est à proximité de ses ceps que l’on commence la visite qui peut durer jusqu’à 2h.

Le long de la haie, Christophe Galland a fait installer différents panneaux expliquant le travail des vignerons, de la taille aux vendanges. Des textes cours, élaborés avec le lycée viticole, et illustrés de belles photos. La promenade se poursuit dans le parc arboré avec des essences rares ou des spécimens exceptionnels (orme bonzaï, chêne aux 340 ans d’âge, sapin du Colorado…). On découvre aussi une vasque semblable à celle du Château de Versailles et qui a failli appartenir à l’ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing.

La balade s’achève dans l’ancien pressoir équipé par l’historique maison amboisienne Mabile et richement rénové, salle où l’on déguste des vins de Loire prestigieux et des mets issus de la ferme familiale (saucisson, boudin, rillettes, rillons). Les groupes peuvent accueillir jusqu’à 30 personnes du lundi au samedi à 11h et 17h30 entre avril et début novembre. A découvrir prochainement : une cuvée de blanc au nom du Clos de la Richardière où les jus issus des pommiers de la propriété, en complément du miel produit par les ruches locales.

Olivier Collet

Plus d’infos sur www.clos-de-la-richardiere.fr.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !