dimanche 25 septembre, 2022
  • Avoine saison culturelle

70% de personnel avec un handicap : le Café Joyeux de Tours est ouvert

Un magasin de linge de maison transformé en café-bar-épicerie. Voilà ce qu’il s’est passé au 22 Avenue de Grammont à Tours, à deux pas de la Place Jean Jaurès. Depuis quelques jours, l’enseigne Café Joyeux y a ouvert son 9e point de vente national, le premier en Centre-Val de Loire et le premier dans une ville de taille moyenne.

En dépit de critiques sur sa proximité avec les milieux catholiques réactionnaires (auxquelles elle a répondu), Café Joyeux c’est une enseigne qui fait en sorte d’employer un maximum de personnel avec un handicap mental ou cognitif avec l’ambition de rendre le handicap visible du public contrairement aux entreprises adaptées de type ESAT dont les salariés ne sont que rarement en contact avec lui. Ainsi, l’équipe tourangelle compte 10 membres dont 70% de personnel en situation de handicap embauchés en CDI (quand la loi impose un seuil de 6% aux grandes entreprises, taux que nombre d’entre elles ne respectent pas même si ça les oblige à payer des amendes).

« En France 750 000 personnes sont en situation de handicap mental mais seulement 0,5% travaillent » rappelle le fondateur des Cafés Joyeux Yann Bucaille-Lanrezac, présent à Tours. Et désireux de faire en sorte qu’on rentre ici sans préjugés.

Accueil souriant, service rapide, décoration d’architecte… Les ingrédients d’un café-restau sont là. Et les tendances marketing du moment suivies à la lettre, comme la ligne de produits d’épicerie aux couleurs de la marque (du café de spécialité dit solidaire et du thé, notamment) ou la décision d’appeler les différents agents des skippers. Simplement certains détails sont étudiés de sorte à faciliter au maximum le travail de la brigade, notamment des recettes facilement reproductibles imaginées par le chef Thierry Marx ou encore les pics avec briques de Lego géantes pour repérer facilement la table où servir plats et boissons

Justement, qu’est-ce qu’on mange ? On nous promet des produits frais, de saison et cuisinés sur place. Par exemple un gaspacho vert, une tarte à la tomate avec un peu de jambon ou encore un mi-cuit chocolat en dessert. Pour les boissons : jus de fruits, citronnades… L’ensemble est bon.

A noter que l’entreprise promet de reverser ses bénéfices pour l’ouverture d’autres Cafés Joyeux et pour financer des programmes de formation professionnelle de personnes en situation de handicap.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !