dimanche 22 mai, 2022
  • Chambray en Mai
  • Shop in Touraine

On a testé Prison Island, le jeu d’aventure tourangeau façon Fort Boyard

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Après Montpellier, Nantes, Lille ou Toulouse voici une idée de sortie encore inédite en Centre-Val de Loire : la franchise Prison Island s’installe à Tours-Nord, dans un entrepôt tout neuf de 1 000m² situé à proximité de l’aéroport et de la base aérienne, pas loin également d’Intermarché.

Les dirigeants s’en revendiquent : l’univers est clairement inspiré de Fort Boyard puisque que l’objectif c’est de réussir un maximum de défis en un minimum de temps dans un décor qui ressemble à une prison (et qui est assez labyrinthique). Allez, on vous rassure tout de suite : vous ne croiserez aucune mygale dans les cellules et n’aurez pas non plus besoin de manger des piments hyper forts comme les candidats qui se relaient chaque été dans le jeu de France 2. Pas de clefs à récupérer non plus mais des points à marquer dans chaque aventure avec l’objectif d’en marquer le maximum pour figurer très haut dans le classement.

Les parties durent 1h, 1h30 ou 2h selon votre choix (tarifs : entre 20 et 30€ par personne). L’idée c’est de venir en équipe à partir de 2-3 personnes et jusqu’à 6. Mais si vous êtes 8, vous pourrez former deux bandes de 4 et vous défier pour voir qui galère le moins.

Car on vous prévient tout de suite : vous risquez d’avoir des difficultés au cours du jeu… AU moins lors de vos premières tentatives. Il n’y a pas de mode d’emploi des cellules. Juste une affichette à la porte d’entrée qui vous indique s’il s’agit d’un défi tactique, technique ou physique. On y trouve également le nombre de personnes idéal pour réussir le jeu, le temps imparti et le potentiel de points si vous cartonnez. C’est tout, hormis le titre du défi et un tout petit indice en dessous.

C’est comme ça qu’on s’est retrouvé dans une cellule de prison dont on devait manifestement s’échapper sans jamais réussir à comprendre comment c’était possible… En revanche on a compris beaucoup plus rapidement ce qu’on nous demandait dans une immense piscine à balles dans laquelle il fallait fouiller afin de dénicher des capteurs. Attention : dans beaucoup de cellules il y a des fautes impardonnables qui stoppent le chrono. Les points déjà acquis sont conservés mais vous devez recommencer à zéro si vous voulez tenter de trouver la solution. Autant vous le dire tout de suite : on a parfois fini par se décourager face à l’ampleur de la tâche ou la difficulté.

« Lors de la première visite les équipes font généralement entre 300 et 500 points » nous dit Thibault, l’un des patrons de l’enseigne tourangelle (on en fait 315, pas si mal). 3 mois ont été nécessaires pour créer les décors. A chaque cellule son esprit et son ambiance sonore. On reconnait des jeux iconiques de Fort Boyard comme le gros rouleau qui tourne (attention aux chutes sous peine de game over et de contusion) ou les jeux d’adresse avec des balles mais il y a aussi un décor penché façon Vendredi tout est permis dans lequel vous avez des énigmes de calcul à résoudre et où il vaut mieux avoir révisé la signification des chiffres romains. Détail amusant : les logos du TVB ou du TMB qui se cachent sur certains murs.

L’équipe nous avait prévenu dès le départ : le temps passe (très) vite. A raison de 2 à 4 minutes par cellule, on ne peut pas tout faire, surtout si on doit recommencer plusieurs fois le même jeu. « Beaucoup de gens reviennent pour tester une deuxième fois ce qu’ils n’ont pas réussi » nous dit Thibault. Prison Island est accessible sans réservation du mardi au dimanche, avec également un bar-snack et une mezzanine pour le débrief. Les enfants peuvent venir à partir de 7 ans.

Olivier Collet

 

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !