lundi 16 mai, 2022
  • Shop in Touraine
Jardins Éphémères Amboise

Bientôt plus de marchés en plein après-midi à Tours ?

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

Depuis environ 6 mois, la ville de Tours a modifié les horaires du marché Blanqui, déplacé du vendredi matin au vendredi après-midi. « Le bilan est plutôt positif. Nous avons plus de commerçants qui demandent à y aller » se félicite l’adjoint au maire chargé du commerce, Iman Manzari. Désormais 7 à 8 stands s’installent dans le quartier chaque semaine, « la supérette et le bar sont ravis de l’affluence » poursuit l’élu. De quoi lui donner envie de multiplier l’expérience…

Le marché d’après-midi ce n’est pas vraiment une spécialité tourangelle. Avant Blanqui, il n’y avait que celui du quartier Montjoyeux et, ponctuellement, le marché gourmand du centre-ville. Une tentative avait été faite aux Deux-Lions le mardi mais la clientèle n’a jamais vraiment adhéré. Pourtant la municipalité pense que c’est une bonne solution pour redynamiser des marchés en perdition : « Le week-end les marchés du matin cartonnent mais en semaine c’est plus difficile là où la population rajeunit et où l’on trouve plus de travailleurs qui ont besoin de faire leurs courses en sortant du travail » argumente Iman Manzari.

Un nouveau marché à Ste Radegonde ?

Ainsi, l’adjoint au maire réfléchit à aménager le planning des marchés hebdomadaires, mais uniquement avec l’accord des commerçants concernés et l’aval de la population. Des études ou réflexions sont engagées pour les Rives du Cher et Monconseil. A Beaujardin on évoque également la possibilité de décaler le marché du mercredi en fin de journée. En revanche, Paul-Bert devrait conserver son créneau matinal malgré sa toute petite taille. Dans tous les cas, les décisions définitives ne se feront pas avant plusieurs mois voire plusieurs années, après concertations : « L’idée n’est pas d’enlever leur gagne-pain à des commerçants qui travaillent. Il ne faut pas qu’ils soient mis en difficulté » veut rassurer Iman Manzari.

L’élu a également été sollicité pour un autre dossier : la création d’un nouveau marché. La demande émane d’habitants du quartier de Ste Radegonde qui ont mené une étude. Sur 426 réponses, 71% des personnes interrogées déclarent qu’elles fréquenteraient un éventuel marché chaque semaine ou presque espérant en priorité y trouver fruits et légumes, fromage et viande. 68% privilégieraient un marché le dimanche matin, sur le parking du parc ou directement à l’intérieur de celui-ci.

Non à un marché permanent, oui pour de l’événementiel

Un sondage qui ne convainc pas la ville… « La priorité c’est de redynamiser les marchés existants » répond Iman Manzari qui craint d’affaiblir les marchés situés sur le même créneau. Ainsi, 327 personnes ayant répondu à l’enquête sur le marché de Ste Radegonde déclarent déjà faire leurs courses sur un autre marché de la ville (principalement Coty et Velpeau qui se tiennent les samedis et dimanches). « Sur la ville le week-end est embouteillé, tous les commerçants qui le veulent travaillent. Je présenterais le dossier lors de la prochaine réunion en juin mais je ne suis pas sûr que la commission des marchés accepte la création d’un nouveau site » développe l’adjoint au maire.

Ainsi, selon lui, Ste Radegonde est déjà proche de 3 marchés : Monconseil, Paul-Bert, Coty (et un 4e va s’installer dès samedi 5 mars à Rochecorbon, non loin du quartier). Ce serait donc suffisant. Cela dit, la municipalité se dit prête à organiser des marchés événementiels. Les échanges avec le collectif d’habitants devraient donc se poursuivre pour tenter de parvenir à une entente.

Olivier Collet

Vitiloire
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !