mardi 29 novembre, 2022

[Ils l’ouvrent] Le tram par Jean Royer fait aussi des mécontents à Saint-Pierre-des-Corps

Lundi 27 juin, les élus de Tours Métropole ont validé le nouveau tracé prévisionnel de la ligne B du tram de Tours devant relier La Riche à Chambray : 84 des 87 membres de l’assemblée ont accepté l’idée de faire passer les rails Boulevard Jean Royer plutôt que Boulevard Béranger, pour protéger les vieux platanes du centre-ville (lire notre article sur 37 degrés). Des études à 2 millions d’€ vont donc être engagées pour voir si l’idée est viable. L’option de créer un aiguillage Place de la Liberté a également été envisagée ce qui permettrait une liaison directe La Riche Gare de Tours.

Pendant ce temps-là, Saint-Pierre-des-Corps s’impatiente toujours.

La révision du projet de tram B retarde mécaniquement la mise en service de la ligne à 2027-2028. Autant dire que vu le budget des travaux (570 millions d’€) il faudra sûrement un petit temps avant que l’agglo retrouve les capacités financières pour relancer un tel chantier. Donc malgré le lancement de premières études, à ce jour on a aucune date sur l’éventuelle mise en service d’une ligne C qui relierait Saint-Cyr-sur-Loire à Saint-Pierre-des-Corps, de quoi agacer le Collectif Citoyen du Tram qui milite activement depuis des années pour desservir en urgence l’Est Tourangeau avec ce mode de transport.

« Tours Métropole et ses élus se doivent d’avoir une politique ambitieuse et surtout une politique d’avenir ! A 10, 15 et 20 ans ! Alors comment ne pas tenir compte d’un des projets économiques les plus important sur Saint-Pierre-des-Corps ? » s’interroge le groupe dans un communiqué, citant la création d’un nouveau quartier autour de la gare ou le projet de requalification de l’ancien site SNCF du Magasin Général (1 000 emplois espérés).

« Les projets à la hauteur pour notre Métropole doivent enfin prendre en compte la solidarité entre les communes pour satisfaire les objectifs climatiques, les objectifs sociaux, les objectifs économiques de tous… et non les intérêts de chacun comme c’est le cas pour cette ligne de tram. Des quartiers comme La Rabaterie ne peuvent être laissés à l’abandon. L’objectif d’un réseau au minimum de trois lignes n’est pas une utopie qui serait irréalisable, mais un besoin pour que notre Métropole » poursuit le texte.

A savoir que les partisans du tram à Saint-Pierre s’inquiètent vivement du renoncement au passage Boulevard Béranger car il exclut quasiment le passage d’une ligne Boulevard Heurteloup, pour les mêmes raisons (protection des arbres). Il faudrait donc trouver une autre solution…

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !