samedi 28 janvier, 2023

A Tours, ferveur et déception pour la finale des Bleus

16h30 à Tours ce dimanche 18 décembre : le tram est quasiment vide tandis que les bars saturent de foule. Quelques personnes arpentent la Rue Nationale ou s’essaient à la patinoire roller mais certaines boutiques ont baissé le rideau : assez inédit pour le dernier dimanche avant Noël. Il faut dire qu’il y a un autre événement quelques rues plus loin : les bars débordent de partout, à tel point qu’il a fallu réserver sa table si on voulait s’assurer une place assise.

Inhabituel en cette saison : la France du foot se rassemble pour une finale de Coupe du Monde. La 4e en 20 ans pour les Bleus. La 2e consécutive, aussi. Les joueurs de Didier Deschamps rêvent d’une 3e étoile que peu de gens les voyaient capables de convoiter il y a un mois à l’entame du Mondial qatari. Mais ils sont bien là, en finale contre l’Argentine. Malgré les polémiques sur cette compétition organisée sous le coup des scandales de corruption ou de mauvais traitements des travailleurs étrangers (avec des milliers de décès sur les chantiers), les supporters veulent vibrer avec leurs footballeurs.

C’est donc l’effervescence Place Plume, Place Jean Jaurès ou même au cinéma de Château-Renault qui remplace la séance du Chat Potté par le direct de TF1 pour profiter de la finale sur écran géant, à défaut d’en avoir à l’extérieur. On joue des coudes pour avancer Place Plume ou dans les rues du Vieux-Tours afin de se placer devant l’écran (photo au Camden ci-dessous, merci à Marjorie). La foule également chez Etape 84 Avenue de Grammont (photo ci-dessus, merci à Mohamed). Mais à la mi-temps ça se vide un peu : la France est menée 2-0 par Lionel Messi et ses coéquipiers qui espèrent aussi décrocher pour la 3e fois le trophée suprême du foot.

L’espoir revient quand même à dix minutes de la fin du temps réglementaire, quand Kylian Mbappé – meilleur buteur de la compétition – marque deux fois coup sur coup pour égaliser. Les prolongations arrivent et chaque équipe fait encore une fois trembler le filet adverse. Puis les tirs aux buts tournent à l’avantage des Argentins. Messi a enfin le seul trophée qui lui manquait. Son coéquipier du PSG Mbappé ne peut cacher sa déception en recevant le pied doré de meilleur buteur.

A Tours, pas de klaxons, pas de grande fête Place Jean Jaurès. On rentre à la maison sans l’effervescence, mais quand même avec la fierté envers une équipe qui a su donné de belles émotions.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !