samedi 23 octobre, 2021
  • Galeries Lafayette

Plus besoin de masques pour les écoliers d’Indre-et-Loire

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

C’est l’un des seuls assouplissements de contraintes Covid avec la disparition des jauges pour les lieux de spectacles : ce lundi, les départements avec un taux d’incidence inférieur à 50 cas pour 100 000 habitants bénéficient d’un protocole sanitaire allégé dans les écoles élémentaires. Désormais, le port du masque n’est plus obligatoire pour les enfants du CP au CM2 (il n’était déjà pas nécessaire en maternelle).

L’Indre-et-Loire est concernée par cette mesure car le taux d’incidence départemental et de 30 cas pour 100 000 habitants, et 42,7 sur l’agglomération de Tours. En revanche le Cher mais aussi l’Eure-et-Loir ne sont pas encore exemptés, même si les derniers chiffres de l’ARS montrent que le 28 est juste en dessous du seuil fixé par le gouvernement.

Précisons que si les enfants peuvent tomber le masque, les enseignants doivent continuer de le porter. Il faut aussi toujours se couvrir le nez et la bouche dans les commerces, les transports en commun ou de nombreux lieux de spectacles/loisirs. Idem au collège et au lycée. Par ailleurs la Touraine ne figure pas dans la liste des départements qui restent le nouveau protocole si cas positif en classe (dépistage des élèves et renvoi à la maison uniquement si infection détectée) : donc tout un groupe doit encore faire cours à distance à la moindre alerte.

75% de la population vaccinée

Du 21 au 27 septembre, 181 cas Covid ont été détectés dans le département, soit 1% de tests positifs (plus de 18 000 dépistages réalisés). Rappelons que d’ici mi-octobre, les prélèvements deviendront payants sauf sur ordonnance pour les personnes non-vaccinées. Les personnes vaccinées bénéficieront toujours de la gratuité sans prescription pour motif médical. Une disposition qui risque de faire baisser le nombre de tests.

Au sujet de la vaccination, près de 470 000 personnes ont reçu au moins une dose en Indre-et-Loire et quasi 460 000 ont un schéma vaccinal complet. Cela représente près des trois quarts de la population du département. Un chiffre qui évolue très peu car il y a peu de monde qui demande une première injection. En revanche, la campagne de rappel démarre bien.

  • FILBLEU
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !