samedi 23 octobre, 2021
  • Galeries Lafayette

Pas de trains pendant des mois vers Loches et Chinon : on vous explique tout

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

L’Indre-et-Loire temporairement privée de ses TER Rémi. Depuis la rentrée, la ligne Tours-Vendôme est fermée pour travaux et ça va être pareil dès le 4 octobre pour Tours-Chinon puis le 31 octobre pour Tours-Loches. A chaque fois, des chantiers de plusieurs mois. Donc une longue période où les habitués vont devoir prendre un car de substitution…

En quoi vont consister ces opérations ?

Pour Tours-Chinon, il s’agit de renouveler complètement la voie sur 2km dans le tunnel de Chinon et de changer les rails sur 7km. 10 000 tonnes de ballasts et 18km de rails seront nécessaires pour traiter les deux sens de circulation. A cela s’ajoutera la poste de 7 800 traverses de bois neuves en remplacement de celles qui ont mal vieilli, le renouvellement de 3 aiguillages à Azay-le-Rideau et la modernisation de 4 passages à niveau (Vallères, Huismes et deux de Saint-Benoit-la-Forêt). Montant de la facture : 12 millions d’€, payés par la région Centre-Val de Loire

Pour Tours-Loches, la voie sera changée en intégralité sur 27km de Joué-lès-Tours à Reignac puis jusqu’à Chambourg-sur-Indre soit un total de 62 000 tonnes de ballast, 52km de rails et 40 000 traverses de bois. En prime il faut changer 9 ponts ferroviaires (dont celui de Joué-lès-Tours qui enjambe la ligne Tours-Poitiers-Bordeaux), moderniser des ouvrages d’art hydrauliques, 35 passages à niveau ainsi que le système de signalisation. Il y en a pour 36 millions d’€, toujours payés par le Conseil Régional.

Quelles conséquences sur le trafic ?

Pour Tours-Chinon, 0 train en circulation du lundi 4 octobre au samedi 22 janvier 2022. 13 allers-retours en car seront proposés mais sans desservir forcément toutes les gares afin de réduire les temps de parcours. Un service est également proposé aux voyageurs avec un handicap en appelant le 0 800 83 59 23.

Pour Tours-Loches, l’interruption sera encore plus longue, étendue du dimanche 31 octobre au 30 juin 2022. Une quinzaine de cars vont donc remplacer les trains pendant cette période (ceux qui existent déjà + des services supplémentaires). Comme pour Chinon, ils ne s’arrêteront pas forcément à tous les arrêts voire pas toujours à la gare ce qui évitera des temps de trajet trop longs. Les informations détaillées sont sur les sites www.remi-centrevaldeloire.fr et www.ter.sncf.com/centre-val-de-loire (rubrique travaux). C’est là que vous aurez les nouveaux horaires.

Et ça sert à quoi ?

Pour Tours-Chinon, l’ambition c’est de régénérer la ligne pour 10 ans. La SNCF promet que le nombre de trains actuel sera conservé. Pour Tours-Loches, l’idée est de ne plus avoir besoin de circuler à 60km/h sur une partie de la ligne mais plutôt d’atteindre 75 à 85km/h. Après le chantier, la compagnie ferroviaire assure qu’on sera tranquille pour 15 ans pour le tronçon entre Joué-lès-Tours et Reignac avec, en prime, 5 minutes de temps de transport en moins.

L’association ADTT Touraine est néanmoins « très déçue » : « On est en droit d’attendre une vitesse de 100 km/h au moins sur la section entre Cormery et Reignac. De plus à la réouverture en juillet 2022 il n’est pas prévu de mettre plus de trains. Les usagers ne peuvent pas comprendre que les temps de parcours restent aussi longs, et les fréquences aussi faibles. Il faut donc réduire le temps de parcours à 50 voire 45 minutes, et augmenter les fréquences avec au minimum 4 aller-retour par jour et 2 les dimanches et jours fériés. »

  • FILBLEU
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !