dimanche 29 janvier, 2023

Carte scolaire en Touraine : « Très vive inquiétude » sur les fermetures de classes

Chaque année c’est la même chose : en plein milieu de l’hiver, l’inspection d’académie d’Indre-et-Loire établit un projet de carte scolaire pour la prochaine rentrée. C’est-à-dire qu’elle répartit les postes de profs à sa disposition dans les différentes écoles maternelles et élémentaires du département. Et chaque année c’est la même chose : il y a des fermetures de classes pour cause de baisses d’effectifs annoncées… et des protestations contre ces fermetures, souvent mal acceptées des familles, des mairies ou du corps enseignant.

2023 ne va pas échapper à la règle.

En raison de la baisse du nombre d’élèves attendue en septembre, la Touraine devrait « rendre » 15 postes. Cela veut dire que le département comptera 15 enseignantes/enseignants de moins qu’aujourd’hui. Mais comme un enseignant n’est pas forcément égal à une classe (à cause des postes dédiés au remplacement ou au soutien scolaire) ce sont 46 classes en moins qui sont envisagées sur le territoire (67 fermetures pour 21 ouvertures).

Vu l’importance du chiffre, la mobilisation s’organise déjà.

Dans un courrier dévoilé ce lundi, le président des maires d’Indre-et-Loire Cédric de Oliveira (maire de Fondettes encarté chez Les Républicains) écrit au directeur départemental de l’Education Nationale : « J’ai bien noté que vous aviez des directives de rendre des postes. Je tiens toutefois à vous informer que plusieurs maires de notre département m’ont fait part de leur très vive inquiétude » écrit-il.

Dans son courrier, il poursuit et tente un coup en faisant appel à l’humanité du DASEN : « J’ai noté que vous vous engagiez à ce qu’aucune école ne ferme, notamment dans les communes rurales, sans accord du maire. Je vous invite à adopter la même position s’agissant des fermetures de classes car, comme vous le savez, leur implantation est un vecteur de vitalité et d’attractivité qu’il convient de ne pas pénaliser. Ces décisions ne doivent pas se faire sans prendre en compte les réalités du terrain. »

Une prochaine réunion sur la carte scolaire est prévue le 1er février.

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !