samedi 28 janvier, 2023

[En vitrine] A Tours, un traiteur de quartier familial à deux pas de la Loire

[En vitrine] c’est la rubrique d’Info Tours consacrée à l’actualité commerciale en Indre-et-Loire.

Il y a peu, on entendait dire de Blanqui que le quartier avait de plus en plus des airs de Velpeau. Proximité des gares, de l’A10 et de la Loire, bon esprit, jolies maisons… Les atouts y sont nombreux. Déplacé le vendredi après-midi, le marché a également repris de la vigueur. Depuis ce mois d’octobre 2022 on y trouve également un traiteur, installé au 56 Rue Blanqui.

Olanjali, c’est une histoire de famille. D’un côté Chitra Bonnemaison, qui a commencé sa carrière de cuisinière en 2009 à la cafétéria des Studio avant de travailler pour les repas servis en coulisses de spectacles pour AZ Prod et Cheyenne, mais aussi au Nouvel Atrium de Saint-Avertin ou ces temps-ci pour les dates du Petit Faucheux à Tours. Elle s’est associée avec sa fille Anousha O’Neill Bonnemaison, formée en langues et de retour en France après plusieurs expériences à l’étranger (Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni…).

On a donc deux entrepreneuses qui n’avaient pas du tout placé la gastronomie dans leur plan de carrière. Mère au foyer, Chitra s’est laissée convaincre qu’elle avait du talent pour en faire son métier. Plutôt adepte de la pâtisserie, Anousha a pris le pari de l’aventure familiale et accompagne sa maman pour tout ce qui est administratif ou communication de l’entreprise.

Ouvert du mardi au samedi à l’heure du déjeuner et en fin d’après-midi, leur traiteur a pris la place d’une dark kitchen, soit une cuisine consacrée exclusivement aux plateformes de livraison. Le local a été complètement retapé en quelques semaines et permet aujourd’hui de produire deux entrées, deux plats, un dessert et un goûter par jour. Une cuisine « de tous les jours » et un esprit « de quartier » défendent les deux femmes qui encouragent la clientèle à venir avec ses propres contenants pour éviter les déchets, « une fois des salariés sont même venus juste avec leurs assiettes qu’on a rempli » s’amusent les deux femmes au sourire communicatif.

Les recettes sont inspirées de leurs origines indiennes, de leurs voyages ou des livres de cuisine posés sur l’étagère de l’entrée, juste au-dessus des épices. Le tout pour des menus entrée-plat-dessert à moins de 20€, avec propositions exclusivement végétariennes voire vegan tous les jeudis « pour montrer qu’il y a des alternatives cuisinées » sachant que le contenu de la carte est décidé en commun et que les légumes poussent directement à St-Pierre-des-Corps (les vergers des 4 Saisons de la Morinerie).

Pour les fêtes, des mets spéciaux sont disponibles en commande.

Olivier Collet

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !