mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

Comment Tours va s’y prendre pour économiser l’énergie

Vendredi 30 septembre, deux communes d’Indre-et-Loire ont annoncé une extension de l’extinction de l’éclairage public : Fondettes et Amboise entendent ainsi faire des économies d’électricité pour faire face à la hausse des prix et répondre aux objectifs de sobriété fixés par le gouvernement. Cette mesure n’est pas du tout à l’étude à Tours, notamment pour des raisons de sécurité (les rues de la ville sont souvent plus fréquentées la nuit). Néanmoins, la municipalité n’a pas le choix : elle doit réduire la voilure.

« En 2019 notre facture énergétique représentait 4,5 millions d’€, ce sera 7 millions d’€ cette année et 10 millions en 2023 » pose Martin Cohen, adjoint au maire en charge des dossiers environnementaux. Sachant que la mairie est déjà très endettée c’est un sacré coup supplémentaire au budget. Plusieurs mesures de court-terme voient donc le jour : baisse d’un degré de la température des piscines municipales (dans l’eau et à l’extérieur des bassins), moins de chauffage dans les gymnases et pour l’été prochain pas de clim’ tant qu’il fait moins de 28° (contre 26 auparavant). Les fontaines publiques fonctionneront également moins souvent, soit une économie chiffrée à 200 000€.

Les illuminations de Noël seront également moins nombreuses, comme en 2021 Rue Nationale : « On a enlevé un motif sur deux sans le dire, personne n’a rien remarqué » se félicite Martin Cohen. Le process sera étendu cet hiver. « On peut faire des choses belles en étant plus sobre » assure-t-il.

100 millions d’€ de travaux à réaliser d’ici 2025

Rien qu’avec ces décisions, l’équipe municipale espère faire 500 000€ d’économies. Un premier pas qui ne suffira pas. « A moyen terme on va devoir modifier l’usage des bâtiments » explique Martin Cohen. Par exemple organiser les séances de sport collectif dans les gymnases plus difficiles à chauffer et les disciplines comme le yoga dans des lieux où la température est plus facilement contrôlable, « car les activités de sports collectifs bougent davantage » justifie l’élu qui veut engager un travail avec les clubs sur le sujet : « Ça demande du temps, ça ne se fera peut-être pas en 2023 » prévient-il. Objectif : réduire encore la facture de 5%.

Ces mesures, et d’autres, seront formalisées en décembre lors de la présentation d’un plan de sobriété énergétique au conseil municipal. A plus long terme, la majorité prévoit 100 millions d’€ de travaux pour améliorer l’isolation des bâtiments et baisser leurs besoins en gaz ou électricité, « dont une grande partie dans les écoles ». L’idée serait notamment de raccorder l’Hôtel de Ville à la nouvelle centrale de chaleur au bois du Menneton (à réaliser en 2023).

Une équipe d’experts pour préparer les gros chantiers

Pour réaliser ces chantiers, la ville de Tours et Tours Métropole vont officiellement créer une Société Publique Locale dont les salariés seront spécialisés dans la préparation de travaux de ce genre. « Ses missions seront de préparer la rénovation énergétique complète des bâtiments et de travailler à la production d’énergies renouvelables sur le patrimoine » détaille Martin Cohen. Cela doit permettre de décharger les services de la ville actuellement surbookés : 3 à 4 personnes seront recrutées dans les prochaines semaines. L’équipe pourra ensuite s’agrandir, notamment si d’autres collectivités rejoignent le projet.

Pour l’opposition, les choses ne vont pas encore assez vite. « Je ne verrais pas de rénovation du Palais des Sports de mon vivant » tacle ainsi l’ancien maire Christophe Bouchet (Grenon, la patinoire et la piscine Bozon sont de vastes passoires énergétiques). Le groupe droite et centre Tours Nous Rassemble qui raille par ailleurs le discours de communication du maire Emmanuel Denis : « Il dit que la hausse des impôts c’est pour l’investissement. C’est faux. C’est pour payer les hausses de personnel et les charges de fonctionnement. Et dans 20 ans Tours n’aura toujours pas les équipements dont on manque depuis dix ans. »

Un conseil municipal est prévu ce lundi 3 octobre dès 17h. Il s’annonce chaud.

Olivier Collet

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !