mercredi 7 décembre, 2022
  • Ligue contre le cancer

[Ils l’ouvrent] La crainte de la précarité dans l’orchestre de l’Opéra de Tours

« Nous remercions notre directeur Laurent Campellone de nous autoriser à nous exprimer ici ce soir » : ainsi s’est ouvert la générale de l’opéra Werther mercredi soir à Tours. Avant le premier lever de rideau, trois représentants de l’orchestre symphonique sont montés sur scène. Et ils avaient un lourd message à faire passer :

« Vous devez sauver notre orchestre »

Ce n’était pas adressé directement au public, mais aux institutions : région Centre-Val de Loire et Ville de Tours en tête. De quel danger ? « Nous sommes la seule région de France où il n’y a pas d’orchestre permanent avec des salariés en CDI. Nous travaillons avec des contrats en CDD renouvelés pour chaque spectacle » expliquent les musiciens de l’orchestre Région Centre-Val de Loire / Tours. C’est-à-dire que si ils ne jouent pas, il n’y a pas de rémunération à la fin du mois. « Il faut cesser cette logique de précarité » entend-on encore.

L’inquiétude des artistes est redoublée par une baisse annoncée du nombre de représentations : « 36 pour la saison 2022-2023 contre 61 en 2017-2018 ». Avec un paiement à la tâche cela fait mathématiquement moins de cachets. Le trio regrette par ailleurs une réduction du nombre de répétitions mais aussi une baisse du nombre de musiciens appelés pour chaque session.

Pour faire entendre leur voix, une pétition est lancée ce vendredi.

Photo : Roger Pichot

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !