mardi 24 mai, 2022
  • Chambray en Mai

[En vitrine] Cette Tourangelle achète et vend des vêtements d’enfant à domicile

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

En deux ans le nombre de commerces proposant des vêtements d’occasion a bondi dans Tours et son agglomération… Sans compter les associations proposant des vide-dressings ou les pionniers du genre comme Active qui œuvre pour l’insertion professionnelle. Cela dit, il y a de la place pour de nouveaux concepts, d’autant que la seconde main reste un moyen écologique de s’habiller (réutiliser plutôt que jeter c’est un premier pas vers une mode plus responsable, l’industrie étant une des plus polluantes de la planète).

Voici donc une nouvelle venue dans la famille de la fripe tourangelle : Chloé Gaudin, 25 ans. Cette Tourangelle d’origine vit à Vouvray et vient de se mettre en disponibilité de son job d’aide-soignante au sein de l’hôpital Bretonneau, découragée par de mauvaises conditions de travail après deux ans et demi en poste aux urgences et en salle de naissance. La décision de partir, elle l’a prise très rapidement puisqu’il ne s’est passé que trois mois entre le début de sa réflexion et le lancement officiel de sa micro-entreprise baptisée Jeune Pousse by Chloé.

Un rayon d’action sur Tours et toute la partie Est de l’agglo

Sa spécialité : Chloé Gaudin ne travaille que dans le domaine des vêtements et chaussures pour enfants. Et sans boutique. Tout se fait à domicile. La jeune femme se déplace sur rendez-vous pour racheter les vêtements dans les familles où ils sont devenus inutiles puis dans celles qui ont besoin de refaire le dressing de leurs marmots. Un mode de fonctionnement qui n’est pas inédit sur le département mais encore peu fréquent.

« Je n’ai pas d’enfant mais deux nièces de 3 et 7 ans. J’ai eu l’idée de me lancer le jour où je suis sortie d’un magasin après avoir vu les prix exorbitants des produits neufs » nous dit l’entrepreneuse qui se déplace sur le territoire de la ville de Tours, les communes limitrophes de Joué, Saint-Avertin, Fondettes, Mettray ou Saint-Pierre-des-Corps mais aussi sur tout l’Est de l’agglo (La Ville-aux-Dames, Vouvray, Montlouis, Larçay mais aussi jusqu’à Amboise ou Nazelles).

Une revente entre -50 et -70% par rapport au prix du neuf

« En général un rendez-vous dure une heure. Je viens avec mes malles en fonction de l’âge, de la taille ou du sexe de l’enfant et on peut essayer sur place » explique Chloé Gaudin qui a vite récupéré près de 2 000 articles pour les 0-10 ans et dispose d’une liste d’attente pour les parents désireux de lui vendre de la marchandise afin de limiter ses stocks. Elle rachète les pièces entre 1€ et 1€50 selon le modèle, ou un peu plus cher s’il s’agit de grandes marques. Après inspection pour vérifier l’absence de tâches ou de trous elle les revend entre -50 et -70% par rapport au tarif du neuf.

Les paiements se font par chèque ou liquide, et bientôt avec carte bancaire. Si son affaire fonctionne bien, l’ex-aide-soignante envisage de prendre un point fixe pour stocker les vêtements ou de vendre par Internet avec livraison de colis à domicile par ses propres moyens, sans passer par un transporteur. En attendant, vous pouvez la contacter sur la page Facebook ou Instagram de Jeune Pousse by Chloé.

Olivier Collet

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !