mercredi 8 décembre, 2021
Ligue contre le cancer
Filbleu

[En vitrine] Des t-shirts fabriqués à l’Île-Bouchard… et c’est un projet solidaire

Share on facebook
Share on twitter
Share on email

On connait plusieurs marques de mode tourangelles mais peu fabriquent directement sur place : certaines choisissent l’Asie et se contentent de s’occuper du design… D’autres optent pour des pays européens comme le Portugal. Mais de plus en plus d’entreprises cherchent à relocaliser la production de vêtements sur le sol français. Depuis juillet, on fabrique donc des t-shirts à l’Île-Bouchard près de Chinon via la marque Les Ateliers O3.

A la base, O3 est plutôt une entreprise spécialisée dans les services administratifs aux entreprises. Mais la voilà qui développe une nouvelle branche grâce au plan de relance post-Covid et sous l’impulsion de Célya Boux, une ex-infirmière et ancienne direction adjointe d’EHPAD établie sur Bordeaux.

« J’ai une grand-mère couturière et j’ai toujours été attirée par la mode » explique l’entrepreneuse. La production a démarré en juillet avec 2 500 pièces produites en 3 mois. Des t-shirts vendus 25€ pièce sur Internet en attendant une éventuelle mise en boutique. « La fibre de coton vient de Grèce, elle est tissée là-bas puis acheminée en train jusqu’à La Courneuve près de Paris où les pièces sont découpées avant d’arriver chez nous. Clairement nos t-shirts ne font pas le tour des océans avant d’arriver dans les penderies. Nous collaborons également avec des coopératives agricoles où les conditions de travail sont bonnes » explique Célya Boux.

Ce dernier sujet est important parce qu’O3 est une entreprise adaptée, c’est-à-dire une société qui emploie des personnes en situation de handicap pour faciliter leur intégration sur le marché du travail. La maison-mère salarie principalement des adultes autistes tandis que les ateliers ont embauché du personnel avec des difficultés physiques (des problèmes de genoux ou de dos).

Pour le début de la production ce sont 9 personnes qui ont été engagées, dont 7 avec un handicap. « Nous les avons spécialement formées. Certaines n’avaient jamais touché de machine à coudre » raconte la responsable du projet dont elle espère le développement, par exemple en créant d’autres coloris que le blanc basique ou en proposant des produits personnalisés pour les entreprises. Pour le lancement de la marque, des tote-bags sont également disponibles à l’occasion du lancement d’une collecte participative. Celle-ci se fait dans le cadre du mois Octobre Rose : 20% des sommes récoltées iront à la lutte contre le cancer du sein.

Olivier Collet / Crédits photos : Les Ateliers d’O3

Plus d’infos sur www.lesateliersdo3.fr.

CARECO
Share on facebook
Share on twitter
Share on email

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !