jeudi 9 février, 2023

La nouvelle vie du Grand Cagibi

Ouvert depuis l’été 2018, le Grand Cagibi, situé sur l’île Aucard débute une nouvelle vie en ce début d’année 2023. Un peu plus de 4 ans après avoir ouvert ce lieu de vie, café culturel, apprécié et sympathique, Pascal Guilbert, a en effet passé la main en fin d’année 2022 à la société WAM qui a racheté le lieu.

WAM c’est un acronyme derrière lequel se cachent les trois prénoms des associés qui ont repris le bar : Wilfried, Alain et Mélanie. Tous les trois ne sont pas des inconnus de la vie tourangelle puisqu’il s’agit de l’ancien maire de La Riche Wilfried Schwartz, de l’ancien adjoint de la ville de Tours sous Jean Germain, Alain Dayan et de Mélanie Bresson, qui s’est fait connaitre en créant le collectif des couturières masquées lors du confinement du printemps 2020, puis comme candidate aux élections départementales en 2021. « Ce projet est en dehors de nos vies politiques passées » tranche d’emblée Alain Dayan, avant d’expliquer : « Je connais bien Pascal et il m’a dit qu’il vendait, c’est l’opportunité de pouvoir reprendre ce lieu qui a construit notre projet. »

Un projet qui est devenu concret en décembre dernier, et dont la gérance quotidienne est le domaine de Mélanie Bresson. « Nous souhaitons garder la base de ce qui existait déjà avec différents événements culturels comme des concerts, du stand-up, des scènes ouvertes ou encore du karaoké, mais aussi apporter notre patte » expliquent en cœur les 3 associés qui ont refait la déco intérieure du lieu et qui ont embauché 5 personnes pour faire tourner l’endroit que ce soit au bar, à la petite restauration (des planchettes mixtes, fromages, charcuterie ou végétariennes sont proposées) ou à l’ambiance.

Parmi les choses que Mélanie Bresson veut amener, citons des mercredis spécial enfants avec des après-midi boums, des événements autour de l’artisanat, avec dès le printemps des marchés extérieurs dans la cour de 400 m² du lieu mais aussi des ateliers découverte autour de certains métiers artisanaux ou encore aider des associations via des événements spéciaux comme ce qui avait été fait en novembre pour le Petit Pausailleur… « Nous souhaitons que le Grand Cagibi soit un lieu de vie ouvert sur le quartier et la ville mais aussi un lieu qui favorise la rencontre des gens d’univers différents ».

À lire sur Info Tours

Vous aimez lire Info Tours ?

Alors suivez-nous sur les réseaux sociaux !